« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZRav Zsopau BATIE DE BETON ET D’ACIER Gefüget aus Beton und Stahl

 

 

 

 

 

BATIE DE BETON ET D’ACIER

Gefüget aus Beton und Stahl

                                                   R.Seidel, allemand

Mélodie : Gefüget aus Beton und Stahl

 

       

 

1. Bâtie de béton et d’acier,

    Près de Zsopau dans la vallée,

    Une fabrique sans machines,

    Les roues sont à l’arrêt.

    Mais les travailleurs sont fin prêts.

 

    Refrain

    Mille camarades entassés,

    Pris, surveillés, exclus, exilés.

    De leur coeur monte un chant, un cri :

    Nous voulons revoir la patrie.

 

2. Les murs de l’endroit où, affairées,

    Les fileuses ont jadis travaillé,

    Sont le monde des combattants

    Prisonniers bloqués dans ce camp.

    Refrain

   

3. Ici aujourd’hui frappe le marteau,

    La scie tranche le bouleau,

    Claque la culasse du canon :

    Cela sonne comme un seul ton.

    Refrain

   

4. Si le destin court vers la nuit,

    Le jour vient où le soleil reluit,

    Où qui était là en prison

    Retournera à la maison.

    Refrain

 

1. Gefüget aus Beton und Stahl,

steht ’ne  Fabrik im Zschopautal.

drin rattern nicht Maschinen,

die Räder stehen still,

doch Arbeitsvolk find´st du dort viel.

 

Kehrvers

Tausend Kameraden, Mann an Mann

gefangen, bewacht, in Acht und Bann.

Sehnenden Herzens erklingt ihr Lied:

wir wollen in die Heimat ziehn.

 

2. Die Mauern (im Hause), wo mit voller Kraft

die Spinnerin einst wirkt und schafft,

ist jetzt die Welt der Kämpferschar,

die in der Schlacht gefangen ward.

Kehrvers

 

3. Wenn jetzt im Hause der Hammer klingt,

der Säge Blatt den Stamm durchdringt,

wenn das Gewehrschloß knackt und kracht,

erklingt als wär´s ein einzger Takt.

Kehrvers

 

4. Und bracht´s das Schicksal uns in Nacht,

der Tag kommt, wo uns Sonne lacht,

wo, wer in diesem Haus verweilt,

zu Weib und Kind nach Hause eilt.

Kehrvers

                                                                           

 

                          Chants de camps de concentration

         Texte        Gefüget aus Beton und Stahl

                          texte et musique de R.Seidel, journaliste à Leipzig                                                      
                         
fr. : Yves Kéler 24.7.2015 Bischwiller

 

         Mélodie    Gefüget aus Beton und Stahl

                          Idem

 

 

 

Le texte

         Il existe une forme en 3 strohes, sans la 3e d’ici, attribuée au rédacteur Rudi Reinwarth.

         Zsopau est une ville 10.000 habitants, dans les Monts métallifères au Sud de Leipzig. Avant la guerre, elle était très industrielle, avec des usines textiles importantes et la plus grande fabrique de motos du monde. Son activité avait diminué pendant la guerre, et après celle-ci ne reprit pas, d’autant que le régime communiste ne favorisa pas les choses. Le chant fait allusion à une usine textile (filature ?) désaffectée et vidée de ses machines, où avaient travaillé des femmes, et qui fut reconvertie en usine mécanique.

         Le camp de travail de Zsopau dépendait, comme celui de Flossenbürg, du camp de concentration de Ravensbruck.

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

119978
Aujourd'huiAujourd'hui246
HierHier307
Cette semaineCette semaine835
Ce moisCe mois1561
Tous les joursTous les jours1199781
Template by JoomlaShine