« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

LITT KZRavensbrück  PRES DU CHARBON LARGE MASSE NOIRE Dort bei den Kohlen den schwarzen Kohlen

 

 

 

 

 

 

PRES DU CHARBON LARGE MASSE NOIRE

Dort bei den Kohlen den schwarzen Kohlen

 
Mélodie : Daar bij de Molen

 

       

 

    Près du charbon, large masse noire,

    Se tient le Kapo, celui que j’aime tant,

    Je l’attire, tourne la tête vers lui,

    Car un tel Kapo m’est fidèle à vie

 

    Il m’offre sucre, pain, gâteau,

    Et une lettre chaque jour.

    Il m’y écrit cent et cent fois :

    « Je t’aime tellement !

    Je zieute chaque fille de clôture,

    Mais avec toi, héroïne des barbelés,

    J’ai le plus de plaisir. »

   

  ..Près du charbon, large masse noire,

    Se tient le Kapo, celui que j’aime tant,

    Je l’attire, tourne la tête vers lui,

    Car un tel Kapo m’est fidèle à vie

  

Dort bein den Kohlen, denn schwarzen Kohlen,

steht der Kapo, den ich so sehr liebe

Ich mache ihn an, verdrehe ihm den Kopf

Denn so ein Kapo bleibt mir doch ewig treu.


Er sorgt für Zucker, Brot, Gebäck

Und jeden Tag einen Brief

Darin schreibt er an die hundert Mal

"Ich habe dich so lieb

Mach jedem Zaunmädel schöne Augen

Jedoch mit dir, meiner Stacheldrahtheldin,

Habe ich am meisten Spaß."



Dort bei den Kohlen, den schwarzen Kohlen

Dort steht der Kapo, den ich so sehr liebe

Ich mache ihn an, verdrehe ihm den Kopf

Denn so ein Kapo bleibt mir doch ewig treu.

 

 

         Texte         Dort bei den Kohlen den schwarzen Kohlen

                          traduit du hollandais

                          Daar bij de Kolen, die swarte Kolen 1944-45

                          Gisela Söhnlein et Hetty Voute,

                          KZ Vught (Hertogenbosch, Neederland), KZ Ravensbrück

                          traductrice Jacoba Leering

                          fr. : Yves Kéler 30.7.2015 Bischwiller

 

         Mélodie      Daar bij de Molen

                         chant populaire hollandais

                         

 

 

Le texte

         Le texte ironise sur les kapos, souvent détestés, mais aussi appréciés parfois, certains étant plutôt corrects avec les prisonniers. La déclaration d’amour amusante relève ces traits. Elle illustre aussi le manque de nourriture et la nostalgie des douceurs de la vie.

Les prisonnières sont appelées « Zaunmädel – filles des clôtures », rappelant « filles du trottoir », et « Stacheldrahtheldin – Héroïne des barbelés », relevant leur statut dans un univers sinistre.

.   

 

 

 

 

<< 


 

 

Visiteurs en ligne

115261
Aujourd'huiAujourd'hui13
HierHier409
Cette semaineCette semaine2782
Ce moisCe mois16299
Tous les joursTous les jours1152617
Template by JoomlaShine