« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZRavensbrück 117 ROUGES SONT L'EST ET L'OUEST Rot der Osten und der Westen

 KZ Ravensbrück, italien, 1941-44

 

ROUGES SONT L’EST ET L’OUEST   

Rot der Osten und der Westen

 

anonyme
1941-44

communiste, italien

d’origine russe

 

 

 

1. Rouges sont l’Est et l’Ouest,

    Rouge la couleur de l’avenir,

    Rouge notre drapeau,

    Symbole de paix et de travail.

 

2. Le fascisme nous lie les mains,

    L’Eglise nos ravit le cerveau.

    Les peuples esclaves sont libérés

    Par le marteau et la faucille.

 

3. La guerre, voulue par les riches,

    N’apporte que bain de sang et deuil.

    A bas le fascisme et la guerre,

    A bas le pouvoir des riches

 

4. En avant, camarades, nous luttons

    Avec du fer et du feu dans le cœur.

    Vive notre drapeau,

    Symbole des ouvriers.

 

 

1. Rot der Osten und der Westen

Rot die Farbe der Zukunft

Rot unsere Fahne,

Sinnbild von Frieden und Arbeit.

2. Der Faschismus fesselt uns die Hände,

die Kirche beraubt uns des Gehirns.

Die versklavten Völker werden befreit

durch Hammer und Sichel.

3. Der Krieg, gewollt von den Reichen,

bringt nichts als Blutbad lind Leid.

Nieder mit Faschismus und Krieg,

nieder mit der Herrschaft der Reichen.

4. Vorwärts, Genossen, kämpfen wir

mit Eisen lind Feuer im Herzen.

Es lebe unsere Fahne,

Symbol der Arbeiterschaft!

 

 

         Texte        Rot der Osten und der Westen

                          Rosso Levante

                          auteur : anonnyme, 1941-44, italien

                          traduction allemande de Johanna Kootz, p. 117

           

                      1. dans Europa im Kampf 1939-1944

                          Internationale Poesie aus dem

                          Frauenkonzentrationslager Ravensbrück, p. 116

                          Constanze Jeiser – Jakob David Pampuch éditeur

                          Metropol Verlag 2005 Berlin

 

                      2. dans Europa v boij, 1939-1944

                          contient les textes du 1er livre en langue originale

                          Metropol Verlag 2005 et 2009, Berlin

                          original : Rosso Levante, p. 68                    

                          fr. : Yves Kéler 6.9.2015 Bischwiller

 

         Mélodie :  pas indiquée

 

 

Le texte

         Ce chant italien est la version italienne du célèbre hymne des travailleurs « Brüder zur Sonne, zur Freiheit – Frères, vers le soleil, vers la liberté. » Il est d’origine russe. Leonid P.Radkin, un jeune savant révolutionnaire et disciple de Mendelejev, le composa en 1897 dans une cellule de la prison de Moscou. Des partisans italiens le chantaient, alors qu’ils combattaient dans le front de libération slovène.

         40.000 hommes et femmes italiens furent déportés dans des camps de concentration nazis, dont environ 1200 femmes et hommes vers Ravensbrück. Giovanna Massariello Merzagora, fille de la socialiste connue Maria Arata, qui était internée à Ravensbrück estime qu’il existait des poèmes italiens qui représentaient davantage les italiennes.

         Dans la version allemande « Brüder zur Sonne, zur Freiheit », née après 1918, les trois premières strophes remontent à Hermann Scherchen, qui avait connu le chant pendant la révolution d’octobre en captivité militaire russe. Dans le mouvement allemand des ouvriers, durant la république de Weimar, deux strophes supplémentaires furent ajoutées.

(op. cit. p. 118)

       

 

     

 (WIKIPEDIA)

Original italien

 

J’ai trouvé cette version, chantée par un groupe d’hommes et de femmes (je pense qu’il s’agit d’un enregistrement d’un groupe spontané d’ex-partisans, mais je ne surais le dire) dans la collection « Canti della resistenza italiana Fischia el vento – Chants de la résistance italienne. » Je ne peux donner d’autres indications.  

(Ho trovato questa versione, cantata da un gruppo di uomini e donne (penso sia una registrazione d'un gruppo spontaneo di ex-partigiani, ma non saprei dire) nella raccolta "Canti della resistenza italiana - Fischia il vento". Non so dare altre indicazioni, purtroppo)..

Rosso a levante e ponente
Rossa è la fede nel cuor
Rossa è la nostra bandiera
Emblema di pace e d'amor

Fascismo ci lega le mani
La chiesa ci lega il cervel
Chi libera i popoli schiavi
È solo la falce e martel

Schiere di masse compatte
Pronte soccorre a morir
Marcia con noi chi combatte
Dietro al compagno Stalin

inviata da Giulia Taccagni - 7/9/2013 - 15:50


Nel volume con CD intitolato “Europa im Kampf 1939–1944. Internationale Poesie aus dem Frauen-Konzentrationslager Ravensbrück” a cura di Constanze Jaiser e Jacob David Pampuch, Berlino, 2005, la canzone viene eseguita da Giovanna Massariello Merzagora (1947-2013), linguista e storica, docente di glottologia e linguistica a Verona, dirigente dell’ANED perchè figlia di Maria Arata, socialista, antifascista, deportata a Ravensbrück, sopravvissuta, scomparsa nel 1975.

Bernart Bartleby - 11/2/2014 - 10:39


 

Autre version de cette page.

Altra versione da questa pagina

Rosso a levante e ponente
rosso scolpito nel cuor
rosso è la nostra bandiera
emblema di pace e lavor.

la guerra è voluta dai ricchi
non porta che fame e terror
su avanti compagni lottiamo
a morte il fascismo oppressor!

la celere ci lega le mani
il clero ci lega il cervel
chi libera i popoli schiavi
è solo la falce e martel

quanti son morti per noi!
lunga è la lotta fatal
gloria eterna agli eroi
morti son per l'ideal

adriana - 11/2/2014 - 11:01

 

Visiteurs en ligne

133640
Aujourd'huiAujourd'hui136
HierHier642
Cette semaineCette semaine1198
Ce moisCe mois4843
Tous les joursTous les jours1336402
Template by JoomlaShine