« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZSachs DANS LE CAMP D'AUSCHWITZ, OU J'HABITAIS Im Auschwitzlager, wo ich wohnte

 

 

 

 

 

 

DANS LE CAMP D'AUSCHWITZ, OU J'HABITAIS

Im Auschwitzlager wo ich wohnte

 

Mélodie : Im Auschwitzlager, wo ich wohnte

                                   d’après un chant populaire

 

       

 

1..Dans le camp d’Auschwitz, où j’habitais,

    « Force par la joie » me remontait :

 

    Refrain

    Rester debout, matin, le soir,

    Et à midi, debout encor !

 

2. Ecoutez bien, gens, écoutez

    Les faits d’un vieux prisonnier :

    Refrain

   

3..Camp d’Auschwitz, le paradis,

    Qui n’y est pas, bien sûr, l’oublie.

    Refrain

   

4. Poux et gale mordent, grattent,

    Sur ton dos les bâtons frappent.

    Refrain

 

5..La cheminée, faut-il la craindre ?

    Non, j’en ris, au lieu de me plaindre.

    Adolf, bandit, maudit gredin,

    Je percerai ton cœur de ma main.

    Refrain

   

6..Camp d’Auschwitz ? Je tiendrai bon,

    Je rentrerai à la maison.

    Refrain

   

 

 1. Im Auschwitzlager, wo ich wohnte

"Kraft durch Freude" mich belohnte!

 

Kehrvers

Steh´n am Morgen, steh´n am Abend

und am Mittag, steh´n und steh´n!

 

2. Hört mich, Leute, hört gut zu

was ein alter Häftling tut

Kehrvers

 

3. Auschwitzlager, paradiesisch

wer nicht hier war, weiß es nie nicht

Kehrvers

 

4. Läuse, Krätze, beißen, jucken

Knüppel prügeln deinen Buckel

Kehrvers

 

5. Soll der Schornstein Angst uns machen

Nein! Wir werden ihn verlachen!

Adolf, du verdammter Strolch

in dein Herz stoß ich den Dolch!

Kehrvers

 

6. Auschwitzlager? Halt ich aus!

und dann geht es ab nach Haus

Kehrvers

                           Chants de camps de concentration

         Texte        Im Auschwitzlager wo ich wohnte

                          Sachsenhausen 1944

                          du polonais « W Auschwitzlager gdy mieskalem »

                          fr. : Yves Kéler 18.6.2015 Bischwiller

 

         Mélodie    Im Auschwitzlager wo ich wohnte

                          d’après une mélodie populaire

 

 Le texte

        Ce chant anonyme serait écrit à Sachsenhausen. Est-il l’oeuvre d’un détenu transféré d’Auschwitz ? C’est probable, car le texte est au passé : « Wo ich wohnte – Où j’habitais », et rappelle les souffrances de ce prisonnier. Il se désigne comme « ein alter Häftling – Un vieux prisonnier », qui a probablement quelques années de camp derrière lui. Il a écrit en plonais : il est peut-être un de ces ouvriers polonais qui travaillaient dans les usines du camp, à Monowitz, et qui n’étaient pas destinés à l’extermination directe mais au travail, d’où peut-être la raison de son transfert à Sachsenhausen.  

          Peut-être voulait-il amuser ses codétenus de Sachsenhausen par le récit sarcastique de ses aventures à Auschwitz . Le caractère du chant est direct et on sent que l’auteur a fait l’expérience de ce qu’il décrit. Le texte original est en polonais, l’allemand étant une traduction, faite par Doris Radojewski.

            Ce chant fait partie des textes tenus secrets dans un cercle restrein et pas chantés en public, à cause de l’attaque contre Hitler.

       

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

122250
Aujourd'huiAujourd'hui180
HierHier353
Cette semaineCette semaine180
Ce moisCe mois5718
Tous les joursTous les jours1222500
Template by JoomlaShine