« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZcom  03 CE QUE L ON RENCONTRE ICI Was uns auch begegnet hier

 

 

 

 

 

CE QUE L'ON RENCONTRE ICI

Was uns auch begegnet hier

 

Mélodie : d‘après « Arbeitsmann, du lebst in Not »

 

       

 

 

1..Ce que l’on rencontre ici,

    C’est la camaraderie.

    Aucun ne va vraiment bien :

    La solidarité le tient.

 

    Refrain

    Verte colonne au réveil,

    Par la pluie et le vent et le soleil,

    Passe tête haute les noirs barbelés :

    Soldats des marais !

 

2. Pâle et froid le grand matin.

    Le signal nous met en train,

    Les jours passent, hier, demain,

    La monotonie sans fin.

    Refrain

 

3..Camarade du marais,

    Si la porte un jour s’ouvrait,

    Reste fort, compatissant :

    Pense à ceux qui sont dedans.

    Refrain

 


 

1. Was uns auch begegnet hier,

Kameradschaft sei's Panier!

Keinem wirklich gut es geht,

übt drum Solidarität!

 

Kehrvers

Grüne Kolonnen rücken aus

bei Sonne, bei Regen und Sturmgebraus.

Und geht dann die Fahrt durch den Stacheldraht,

Kopf hoch, Moorsoldat! :1

 
2. Dämmert früh der Morgen fahl,

weckt uns stets schon das Signal.

Tage ziehen, gestern, heut',

trostlose Eintönigkeit.

Kehrvers

 

3. Kamerad im öden Moor,

öffnet sich dir einst das Tor,

bleibe stet, was man auch treibt,

denk, daß mancher drinnen bleibt!

Kehrvers

 

 

         Texte        Was uns auch begegnet hier

                          auteur inconnu

 

                          dans Lieder aus den faschistischen

                                   Konzentrations-Lagern

                          Veröffentlichung der Deutschen Akademie

                          der Künste in Berlin, Sektion Musik,

                          Abteilung Arbeiterlied

                          Das Lied – Im Kampf geboren, Heft 7, Nr  , S. 143

                          Zusammengestellt von Inge Lammel und Günter Hofmeyer

                          VEB Friedrich Hofmeister Leipzig 1962

                          fr. : Yves Kéler

 

         Mélodie    Was uns auch begegnet hier

                          d‘après le chant de l’Agit-prop

                          « Arbeitsmann, du lebst in Not »

 

 

 Le texte

         A cause du danger qui accompagnait leur emploi, les mélodies des chants de travailleurs étaient rarement employées. La reprise du chant de l’Agit-prop révèle que ce chant était très aimé dans le Marais et aussi dans d’autres camps. Dans le camp d’Esterwegen, les prisonniers portaient d’anciens uniformes de plolice verts. Dans d’autres camps de marais, le refain chanté était « Schwarze Kolonnen – Colonnes noires », selon la couleur des vêtements des prisonniers. (op. cit. p. 22)

       

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

108101
Aujourd'huiAujourd'hui614
HierHier809
Cette semaineCette semaine4507
Ce moisCe mois5033
Tous les joursTous les jours1081012
Template by JoomlaShine