« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT KZcom  10 Moor QUAND TOUT VERDIT, FLEURIT SUR LA LANDE Wenn alles grünt und blüht

 

Moorlied

 

 

 

 

 

QUAND TOUT VERDIT, FLEURIT SUR LA LANDE

 Wenn alles grünt und blüht

 

Mélodie : Wenn alles grünt und blüht auf dieser Erde

 

       

 

1..Quand tout verdit, fleurit sur la lande

    D’Emsland et s’émeut de liberté,

    Alors, assis là, je rêve et me demande

    Où a passé ce beau temps, où a-t-il passé.

 

2. C’était une fille de dix-huit ans à peine,

    Sans autre soucis ni autres maux.

    Oui, oui, elle ignore la vie des prisonniers,

    Elle ignore l’état de son bien-aimé.

 

3..Alors lui vint la nouvelle un dimanche

    Que son bien-aimé est depuis longtemps mort.

    On trouva son corps à Emsland sur la lande,

    Sur la lande : dans la boue on enterra son corps.

 

 

1. Wenn alles grünt und blüht auf Emslands Fluren,

wenn alles sich der gold'nen Freiheit freut,

:: ja, ja, dann sitz ich hier und träume wie verloren

von einer längst vergangnen schönen Zeit. ::

 

2. Es war ein Mädel von kaum achtzehn Jahren,

kannt' keinen Kummer, kannte keinen Schmerz.

:: Ja, ja, sie kannte nicht das Leben der Gefangnen,

sie knurrt' den Kummer ihres Liebsten nicht. :

 

3. Da kam die Botschaft an einem Sonntagmorgen.

daß ihr Geliebter sei schon lange tot.

:: Auf Emslands Fluren, da fand man seine Leiche,

in Moor und Heide grub man ihm sein Grab. ::

 

   
   

         Mélodie    Wenn alles grünt und blüht,

                          d’après le chant de soldats

                          « Wenn alles blüht auf dieser Erde »                       

 

 

 

 
 

 Le texte

        Le chant suit musicalement et textuellement le chant de soldats premier, qui remonte à la période après l’invasion de la Russie par les nazis le 22 juin 1941. Ce dernier fut réécrit dans le temps qui suit cette date, probablement 1942 ou 1943, en admettant qu’il fallait un temps pour que le chant de soldat fût connu dans le camp. Ce chant réécrit a été chanté dans le camp de Börgemoor, à la mémoire d’un prisonnier de Wuppertal assassiné.(op. cit. p. 38 )

 

 

Texte du chant de soldats original


Wenn alles grünt und blüht auf dieser Erde

 

d après 1941 et l’invasion de la Russie par les Allemands

dans „Soldatenlieder 1933-1945 Nazionalsozialismus“

1.Quand tout verdit et fleurit sur cette terre,

Quand tout verdit et fleurit au monde, oui, oui,

Je suis assise là et rêve d’hier,

Demandant où est allé le temps passé.

 

2. J’étais une fille de dix-huit ans à peine,

Sans autres soucis ni d’autres maux, oui, oui.

J’ignorais tout de la vie de dangers,

Mon amoureux occupait tout mon coeur

 

 

3. Il partit pour la sauvage bataille

Et me laissa toute seule ici, oui, oui.

Beaucoup d’années se sont écoulées depuis.

On n’entendit plus rien de mon chéri.

 


4. Alors vint la nouvelle qui frappa mon coeur,

La nouvelle qui attrista mon coeur, oui, oui :

Sur les champs de Russie on a trouvé son corps,

Sur les champs de Russie il est mort en héros.

 

5. Dors maintenant dans la terre de Russie,

Dors en paix maintenant, fier pionnier, oui, oui.

Quand les autres rentrèrent sans toi,

O Dieu, ô Dieu, cette heure déchira mon cœur.

 

 1. Wenn alles grünt und blüht auf dieser Erde

wenn alles grünt und blüht auf dieser Welt, ja, ja

dann sitz ich hier und träume wie verloren

denk an die schöne, längst vergangne Zeit.

 
2. Ich war ein Mädchen kaum von achtzehn Jahren

ich kannte keinen Kummer, keinen Schmerz, ja,

ja, ich kannte nicht das Leben der Gefahren

allein mein Liebster, der besaß mein Herz.

 

3. Er zog hinaus ins wilde Kampfgetöse,

erließ mich hier so ganz allein zurück, ja, ja,

verflossen sind seitdem schon viele Jahre,

von meinem Liebsten hört man gar nichts mehr.

 

4..Da kam die Botschaft, die mein Herz betrübte

da kam die Botschaft, die mein Herz zerriß:

auf Rußlands Fluren. da fand man seine Leiche

auf Rußlands Fluren starb er den Heldentod.

 


5. So schlaf nur wohl in Rußlands blutiger Erde,

so schlaf nur wohl du stolzer Pionier,

und kehrn die andren heim und du bist nicht bei ihnen.

o Gott, o Gott, die Stund zerriß mein Herz.

 

   

 Texte

 

Texte : anonym ?

Musique : Willi Drahts , geboren 1911 

 

Le texte indique aussi « France » au lieu de « Russie » dans le « Liederbuch der Fallschirmjäger 1983 – Livre des chasseurs parachutistes. »

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

134954
Aujourd'huiAujourd'hui247
HierHier558
Cette semaineCette semaine247
Ce moisCe mois9861
Tous les joursTous les jours1349541
Template by JoomlaShine