« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

PASSION
RECIT DE LA PASSION




             A GETHSEMANE, DE NUIT
          Rév. de « De nuit, à Gethsémané »
       d’après « Christus der uns selig macht »

         Mél : Christus der uns selig macht
                  = Nous voici devant ta croix

 


1. A Gethsémané, de nuit,
L’Agneau pacifique
Garrotté, est pris, conduit
Chez un juge inique.
On l’accuse faussement :
Troupe qui l’outrage,
Qui frappe inhumainement,
Lui crache au visage.

2. Les Juifs, dès le grand matin,
Le mènent en hâte,
Comme ennemi des Romains,
Vers Ponce-Pilate,
Qui, lui, le trouve innocent
De crime et de faute;
Le renvoie au jugement
Du tétrarque Hérode.

3. A neuf heures, flagellé,
Vêtu d’écarlate,
Et d’épines couronné,
Livré par Pilate
Au supplice de la croix,
L’Agneau salutaire,
Tout en sang, traîne le bois
Jusqu’à son calvaire.

4. Vers midi, et mis à nu,
On le crucifie.
Tout son sang est répandu
Et lui souffre et prie.
Juif, brigand, aussi païen,
L’insulte et l’opprime.
Le soleil se lasse enfin
D’éclairer ce crime.

5. A toi heures, il se plaint
Que Dieu l’abandonne;
Le fiel est mêlé au vin,
Qu’à boire on lui donne.
Là Jésus meurt, étendu,
Et la terre croule,
Le voile au Temple est fendu,
Le rocher s’éboule.

6. Les os des brigands rompus,
Un soldat s’avance,
Fend le cœur pur de Jésus
Avec une lance.
Du sang mêlé d’eau sortit
De cette ouverture :
C’est ainsi que s’accomplit
La Sainte Ecriture.

7. Dès que le soir est venu,
Vient Joseph, saint homme,
Obtient le corps de Jésus,
Le descend, l’embaume,
Et le met dans un caveau
Taillé dans la roche.
Des soldats, près du tombeau,
Défendent l’approche.

8. Admirable Rédempteur,
Qui par tes souffrances
Nous sauvas, prends donc nos cœurs
Pour ta récompense.
Méditons et jour et nuit
Ta mort méritoire.
Goûtons-en les fermes fruits,
Et rendons-lui gloire.


Texte

De nuit à Gethsémané
d’après « Christus, der uns selig macht »
dans Psalmodies moraves
original allemand non signalé
traducteur non signalé
dans Psalmodies moraves
1785 – 1839 : n° 53, 1862, n°
rév. : Yves Kéler, 29.8.2014 Bischwiller

Mélodie

Christus, der uns selig macht
14e Siècle, Frères moraves 1531
RA 73, EKG 56, EG 77
fr. : O mon âme, apprête-toi RAf 8
Nous voici devant ta croix
NCTC 199, ARC 454, ALL 33/08

 

Le texte

Le texte original est de 8 strophes. Le traducteur respecte ce nombre et suit bien le texte allemand. Sa traduction est de bonne facture, classique.

 

 

Visiteurs en ligne

102037
Aujourd'huiAujourd'hui129
HierHier267
Cette semaineCette semaine396
Ce moisCe mois6563
Tous les joursTous les jours1020376
Template by JoomlaShine