« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


JUSTIFICATION



             JESUS LE CHRIST, DES MAINTENANT
     Rév. de « Jésus est seul dès maintenant » 
                 Psalmodie Morave 1846

       Mélodie : Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort



1. Jésus, le Christ, dès maintenant,
    Est ma justice par son sang ;
    Je paraitrai devant mon Dieu
    Au règne, avec lui, dans les cieux.

2. Il n’est aucun péché trop grand
    Pour qu’il l’enlève par son sang,
    Rien qu’il ne puisse pardonner,
    Pécheur qu’il ne saurait sauver

3. « Je ne veux pas, dit le Seigneur,
    La mort d’un homme, d’un pécheur, 
    Mais, repentant et plein de foi 
    Qu’il s’en retourne et vienne à moi.

4. J’accepte donc de tout mon coeur
    Jésus, le Christ, pour mon Sauveur,
    Mon saint Agneau, mon divin Roi,
    Qui versa tout son sang pour moi.

5. Je fonde ainsi tout mon salut
    Sur lui qui seul pour moi mourut,
    Et je m’en tiens là fermement,
    Soit en vivant, soit en mourant.

6. Si par la grâce du Sauveur
    Je le servais selon mon cœur, 
    Si jusqu’à mon dernier moment
    De tout péché j’étais exempt,

7. D’aucun bien, lorsque je mourrai,
    Je ne pourrais me réclamer :
    « Voici, dirai-je, un criminel
    A qui ton sang ouvrit le ciel ! »

8. Les saints dans le céleste chœur,
    Qui glorifient l’Agneau sauveur,
    Qu’étaient-ils ? – Rien d’autre que nous :
    Pécheurs et pardonnés de tout.

9. Aussi longtemps que je vivrai,
    Jamais je ne me lasserai
    De dire que Jésus mourut
    Pour que j’obtienne le salut.

10. Jésus, sois sans cesse exalté,
     Toi qui pris notre humanité,
     Toi qui nous acheta la paix
     En te chargeant de nos péchés.
    
    

         Texte        Jésus est seul, dès maintenant
                          Origine allemande et traducteur à déterminer
                          Supplément de la Psalmodie morave,
                          Paris-Nîmes-Le Locle 1846, 2e partie, n° 53
                          rév. : Yves Kéler 21.8.2011  

         Mélodie     Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort
                          Eglise ancienne, Martin Luther, 1543 
                          RA 170, EG 193
                          fr: : Par ta parole, Dieu Sauveur, ABD 528
                                 Seigneur, c’est toi notre secours 
                                 NCTC 237, ARC 544
                                 Affermis-nous par ton Esprit
                                 NCTC 390, ARC 884, ALL 62/74

Variante possible 
    

   
Justice, gloire et vêtement
Son en Jésus, dès maintenant

Visiteurs en ligne

102036
Aujourd'huiAujourd'hui122
HierHier267
Cette semaineCette semaine389
Ce moisCe mois6556
Tous les joursTous les jours1020369
Template by JoomlaShine