« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

ACTION DE GRACES                                     après le baptême
BAPTEME                                                    mémorial du baptême
PENTECOTE

 

                 NOS CŒURS,  PLEINS DE RECONNAISSANCE to
                                Révision de LP 202

 

1. Nos cœurs, pleins de reconnaissance,
    Vers toi s'élèvent, Dieu d'amour.
    Avec nous tu fais alliance,
    Tu nous bénis de jour en jour.
    Ton amour est resté le même,
    Toujours tu nous as secourus.
    Marqués du sceau de ton baptême,
    Nous t'appartenons en Jésus.

2. Heureux celui, Dieu, qui t'écoute,
    Dans la joie de t'appartenir !
    Nous marchons en paix sur ta route,
    Heureux d'aider et de servir.
    Si nous sentons quelque faiblesse,
    Quand nous voulons suivre ta loi,
    Par ton amour, par ta sagesse,
    Viens, raffermis en nous la foi !

3. Autour de nous le mal menace,
    Souvent il vient nous assaillir.
    Viens donc, Seigneur, viens, par ta grâce,
    Nous délivrer et nous bénir.
    O bon Berger, Sauveur fidèle,
    Ton Saint-Esprit nous conduira.
    Ta vérité, la vie nouvelle,
    Vers le salut nous guidera.

 

                                   Texte         : Nos coeurs pleins de reconnaissance
                                                      L. Roehrich 1866
                                                      LP 202
                                                      rév:  Yves Kéler 1985

                                    Mélodie :     donnée par LP 202 :
                                                          Nos cœurs pleins de reconnaissance
                                                          Philippe Emmanuel Bach 1714-1788
                                                      Je propose :

                                                          Die Tugend wird durchs Kreuz geübet
                                                          = Ich lobe dich von ganzer Seelen
                                                          Halle 1704
                                                          RA 164, EG 625
                                                          frs: Seigneur, tu m'attends à cette heure
                                                                LP 200, RAf 19, NCTC 228

 

Le texte:

         Ce chant de Roehrich développe des thèmes classiques, dans une formulation claire et directe. Il a une grande ampleur, partant de l'alliance de Dieu et du baptême, passant par l'obéissance à la loi et par la foi, pour aboutir à l'assistance du Saint-Esprit contre le mal et à la vie éternelle. C'est pourquoi ce chant convient aux trois thèmes signalés : l'action de grâces, le baptême, le Saint-Esprit. On peut par exemple l'employer au 6e dim après la trinité (7e Pentecôte), consacré au Mémorial du baptême. Ou à l'un des dimanches de la Trinité consacré aux fruits de l'Esprit. La révision proposée cherche à remplacer certains vocables ou tournures désuets, qui donnent un caractère légèrement mièvre au texte, et à renforcer l'expression de celui-ci.

La révision de NCTC 225 :

         On est surpris par la révision faite dans NCTC 225: elle réduit le texte de LP 202 à un croupion. En effet, elle ne conserve que la première strophe des trois, et divise celle-ci en deux. Puis, dans une troisième strophe, on reprend le thème de la strophe 2 du chant voisin LP 200 " Seigneur, tu m'attends à cette heure ", qui se chante sur la même mélodie, et qui dit : " Tu t'es penché sur mon enfance ". Dans cette troisième strophe, on reprend le thème de la bonté, déjà présent dans la précédente, qu'on fait rimer avec fidélité. Pauvre : il survit le tiers du texte, et la strophe supplémentaire répète partiellement la précédente.

La mélodie :

          La mélodie proposée pour ce chant est une pièce de Philippe Emmanuel Bach, plus instrumentale que vocale. Chantée, elle produit un effet plaintif, parce que la voix ne peut pas rendre les inflexions pré-romantiques du violon. Je propose qu'on prenne une ferme mélodie de choral, comme celle de " Ich lobe dich von ganzer Seelen ", qui donne un bon mouvement au texte.

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

108151
Aujourd'huiAujourd'hui503
HierHier615
Cette semaineCette semaine5011
Ce moisCe mois5537
Tous les joursTous les jours1081516
Template by JoomlaShine