« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

AMOUR DU CHRIST
SUIVRE LE MAÎTRE

 

                             JE  SUIVRAI  JESUS-CHRIST to
                                    Révision de LP 253

 

1. Je suivrai Jésus-Christ,           =  1ère strophe de LP
    Mon âme est toute prête
    A l'aimer en retour
    De sa bonté parfaite.
    Loin de moi la tiédeur,
    Alors qu'il m'a béni.
    Comment ne pas brûler
    De suivre Jésus-Christ.

2. Je suivrai Jésus-Christ,
   
Je m'attache avec zèle
    A garder à l'esprit
    Son souvenir fidèle.
    Je marche dans la foi,
    Et toujours mon esprit
    Se fixera pour loi
    De suivre Jésus-Christ.

3. Je suivrai Jésus-Christ,
    En m'écartant d'un monde
    Qui me tient en mépris
    Par sa haine profonde.
    Pourtant je l'ai aimé,
    Mais, dans mon cœur contrit,
    Je me sens appelé
    A suivre Jésus-Christ.

4. Je suivrai Jésus-Christ :
    Nul espoir, nulle crainte,
    Ne m'ôteront l'envie
    De le suivre sans feinte.
    C'est mon plus profond vœu,
    J'y fixe mon esprit,
    Et tout ce que je veux,
    C'est suivre Jésus-Christ.

5. Je suivrai Jésus-Christ
    Avec persévérance,
    Sachant qu'il peut seul, lui,
    Terminer ma souffrance.
    Sa main frappe et meurtrit,
    Mais son sang me guérit,
    Et je me sais béni
    En suivant Jésus-Christ.

6. Je suivrai Jésus-Christ :         = 2ème strophe de LP
    Il m'appelle et m'invite
    A renoncer à moi,
    A changer de conduite.
    Il ne refuse pas
    Le don de mon esprit
    Qui demande ardemment
    A suivre Jésus-Christ.

7. Je suivrai Jésus-Christ,           = 3ème strophe de LP
    Je me mets sous la grâce.
    Accorde-moi, grand Dieu,
    Ton secours efficace !
    Je ne suis qu'un pécheur,
    Mais, par ton Saint-Esprit,
    Ranime mon ardeur
    A suivre Jésus-Christ !

 

                             Texte :          Ich folge Jesu nach,
                                                  das hab ich fest beschlossen
                                                  Anonyme, 17e Siècle ?
                                                  dans Knapp 1837, sous le n° 1716, en 6 strophes
                                                  sans indication d'origine
                                                  frs : Je suivrai Jésus-Christ,
                                                         mon âme est résolue
                                                         Cantiques spirituels de Strasbourg 1758
                                                         sans indication de traducteur
                                                         Je suivrai Jésus-Christ, 

                                                          mon âme est toute prête.e
                                                         LP 253, réduit à 3 strophes :la 1, la 6, la 7
                                                         révision de Cantiques spirituels et de LP
                                                      :  Yves Kéler, 1985 et 2005
                                                         Ne se trouve pas dans NCTC et ARC

                              Mélodie :      O Gott, du frommer Gott
                                                    Regensburg1675, Meinigen 1693
                                                    RA 384, EG 495
                                                    Frs: Je suivrai Jésus-Christ, LP 253

 

            Ce chant est un remarquable exemple de la théologie et de la piété de la " Jesu Nachfolge ", " Suivre Jésus-Christ ", qui a marqué le 17e et le 18e Siècles. Cette piété a été provoquée en partie par la Guerre de Trente ans, qui a poussé les fidèles à se réfugier dans l'amour du Christ, ne pouvant plus avoir confiance dans aucune institution d'Eglise ou de seigneurie. C'est une piété individuelle, mais en apparence seulement, car ces cantiques étaient chantés en groupes, dans des réunions plus restreintes et chaleureuses. Ils étaient source d'espérance en Dieu, en Christ et dans l'avenir.

         Le texte est composé autour du thème " Ich folge Jesu nach - Je suivrai Jésus-Christ ", qui sonne comme une confession de foi, à la fois doctrinale et éthique : le Christ est le seul Sauveur, il est mort pour moi sur la croix. Il est le seul Maître qu'il faut suivre, et dont il faut refaire les actes. On retrouve les traits de " l'Imitation de Jésus-Christ ", au sens premier du mot.

         Le thème est donné au début et à la fin de chacune des six strophes de l'original, qui semble complet, la dernière strophe ouvrant vers le ciel et la fin des temps. Il est à remarquer que la traduction française ne reprend pas ces thèmes.En allemand, la phrase : " Ich folge Jesu nach " ouvre et finit chaque strophe. Elle est donc dite 12 fois. Le français ne répète pas simplement la phrase : il l'intègre dans la suite du vers précédent. J'ai mis en relief cette répétition du thème en écrivant les lignes en italique. 

         Le texte français des Cantiques Spirituels donne une septième strophe, qui a probablement été ajoutée, car elle élargit subitement le chant à Dieu le Père et au Saint-Esprit. D'ailleurs, la traduction française ne reprend pas les thèmes eschatologiques de la strophe 6. Cette fin trinitaire rompt avec la concentration exclusive sur Jésus qui est la trame des 6 premières strophes. Il est possible que les " Cantiques Spirituels ", qui étaient un livre officiel de Strasbourg, qui malgré le rationalisme restait une ville luthérienne, aient voulu réagir, par une correction trinitaire, contre le piétisme, qui abusait de ces chants christocentriques et poussait parfois les fidèles à une " religion de Jésus ", dans laquelle ce dernier prenait finalement la place de Dieu. On constate encore cette tendance aujourd'hui dans certains groupes " évangéliques ".  

           La traduction française anonyme ( comme malheureusement toutes les traductions des Cantiques Spirituels ) est de fort bonne facture. LP a déjà révisé les strophes 1, 6 et 7. Cette révision était bonne, mais elle a vieilli. J'ai donc révisé à la fois Cantiques Spirituels et LP. Dans la révision que je propose, j'ai essayé de conserver autant que possible des traits originaux de ces deux sources. Le tout donne en français un chant méditatif de confiance en Christ, qu'on peut chanter après la prédication, ou dans le cadre d'une étude biblique.  

 

 

 

 

 

 

 



Visiteurs en ligne

107146
Aujourd'huiAujourd'hui424
HierHier431
Cette semaineCette semaine2253
Ce moisCe mois9888
Tous les joursTous les jours1071467
Template by JoomlaShine