« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

BAPTËME


                JE SUIS A TOI PAR LE BAPTEME to
              Ich bin getauft auf deinen Namen

          Mélodie : O dass ich tausend Zungen hätte

                     traduction de Pierre Lutz

1. Je suis à toi par le baptême,              après l’acte
    Dieu Père et Fils et Saint-Esprit.         du baptême
    Jésus l’a déclaré lui-même,
    Et ses apôtres l’ont écrit :
    Plongé dans l’eau et dans sa mort,
    Je suis un membre de son Corps.

2. Tu fais de moi, Dieu, tendre Père,
    Un héritier de tous tes biens ;
    Et par ta croix, Jésus, mon frère,
    Tu me délivres de mes liens ;
    Tu veux calmer peine et douleur,
    Esprit saint, mon Consolateur.

3. De tout mon cœur je veux te craindre,
    T’amer toujours et t’obéir ;
    Partout te suivre sans me plaindre,
    Tel est mon plus ardent désir,
    Et renoncer à tout jamais
    Au mal et ses trompeurs attraits.

4. Ta bienveillance, Dieu fidèle,
    Pour moi ne prendra pas de fin ;
    De mon côté, si je chancelle,
    Retiens-moi par ta forte main.
    Et daigne encor me relever
    Lorsqu’il m’arrive de tomber.

5. Je te donne à nouveau ma vie :         après l’acte
    Seigneur, mon Dieu, accepte-moi !    du baptême
    Ecoute-moi, quand je te prie,
    Et fortifie ma faible foi.
    Que tout en moi par ta bonté
    Soit soumis à ta volonté.
    
6. Accorde-moi ton assistance
    Dieu Père et Fils et Saint-Esprit.
    Maintiens-moi dans ton alliance
    Jusqu’à ma fin, je t’en supplie.
    En toi je vis, en toi je meurs :
    Je reste en toi, divin Sauveur.
    
    
         Texte         Ich bin getauft auf deinen Namen 1735
                          Johann Jakob Rambach 1694-1735
                          RA 280, EG 200
                          fr. : Pierre Lutz 1981
    
         Mélodie     O dass ich tausend Zungen hätte
                           (Lied Johann Mentzer 1704 (1658-1734)
                           mélodie : bei Balthazar König 1738, 1790
                           EKG 238, RA 337, EG 330
                           Frs : Oh! Que n’ai-je la voix de l’ange
                                   LP 79, deest NCTC, ARC, ALL


Le texte

        Ce chant s’emploie d’ordinaire avant le baptême, en particulier les strophes 1 et 2..
Après l’acte du baptême, il est de tradition dans certaines paroisses alsaciennes et allemandes, de chanter la strophe 1 ou la 5.
Après la liturgie du baptême, on peut aussi chanter ce cantique, ou en chanter les strophes «  à 6, ou un choix de deux parmi celles-ci.

    
                              
    Pour les commentaires et la place dans l’œuvre de Pierre Lutz,
    voir « Les chants de Pierre Lutz »

 

Visiteurs en ligne

102904
Aujourd'huiAujourd'hui21
HierHier251
Cette semaineCette semaine272
Ce moisCe mois5405
Tous les joursTous les jours1029048
Template by JoomlaShine