« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


MORT
ENTERREMENT



       QU’INCERTAINE EST, SEIGNEUR, LA FIN
             Wie ungewiss ist, Herr, das Ziel

     Mélodie : Ermuntre dich, mein schwacher Geist
                  Seigneur, accorde-moi d’aimer



1. Qu’incertaine est, Seigneur, la fin
    De chaque humain sur terre !
    Si proche est mon jour ou lointain,
    Devant toi, Dieu mon Père,
    Toi seul le sais, je n’en sais rien.
    Je suis peut-être le prochain
    Qui deviendra l’exemple
    A quoi la mort ressemble.

2. Suis-je mieux bâti que certains
    Qui sont morts avant l’heure
    Et à mon âge allaient fort bien ?
    Qui donc pensait qu’ils meurent ? 
    Chez plus d’un s’arrêta le coeur
    Qui ne sentait pas de douleur.
    La mort l’a pris, soudaine,
    L’aura-t-il su à peine ?

3. Quand j’aperçois tous ces tombeaux
    Qui sont au cimetière :
    Ces morts étaient-ils laids ou beaux,
    Que furent-ils sur terre ?
    Combien d’espoirs brisa la mort,
    Combien de vœux déçus encor !
    J’y pense, et mon cœur tremble
    Devant ces croix ensemble.

4. Libère-moi de mes soucis,
    Des pensées passagères.
    Guide le cœur, fais que l’esprit
    Apprenne ainsi sur terre
    A être sage, intelligent,
    A songer que dans peu d’instants
    La mort vient, tout achève.
    Sois prêt : la nuit se lève.

5. Fais que mon œil discerne au bout
    La fin qui se dessine,
    Et que le jeux d’un monde fou
    Jamais ne me détournent.
    Et si ton œil voit que mes pas
    Ne suivent pas le chemin droit,
    Fais, Dieu, que je le trouve
    Et que ta main me l’ouvre.

6. Que de la froide main de mort
    Plus rien, Dieu, je ne craigne,  
    Mais que je l’étudie encor,
    Avant qu’elle m’atteigne.
    Mets son image devant moi,
    Pour que j’apprenne enfin sa loi
    Et du mal me défende.
    Entends, Dieu, ma demande.

7. Accorde-moi ton Saint-Esprit,
    Et fais que je t’adore,
    Et que les miens, ma vie, mes biens,
    De toi loin ne m’emportent.
    J’accepterai donc de mourir
    Et dans la paix de m’endormir,
    De laisser en arrière
    Les choses de la terre.

8. Il  restera dans ton savoir
    Où, quand, comment je quitte,
    Car qui accepte ton vouloir
    De l’inquiétude est quitte.
    Moi, je souhaite volontiers
    De ma demeure m’en aller :
    Que mon ultime lutte
    Dans ta paix s’exécute.

9. Je veux regarder à Jésus
    Avec pleine assurance,
    Et me placer, quand vient la nuit,
    Sous sa mort, ses souffrances,
    Sous son mérite et m’en aller
    De cette hutte pour entrer,
    Mon Dieu, dans la demeure
    De ton règne, à ton heure.

         Texte         Wie ungewiss ist, Herr, das Ziel
                           Auteur non indiqué
                           Sammlung Geistlicher Lieder
                           Bouxwiller 1783, n° 816
                           fr. : Yves Kéler 14.9.2010
                                                     Bischwiller

         Mélodie     Ermuntre dich, mein schwacher Geist
                           Johann Schop 1641, Johann Crüger 1648, 1687
                           RA 26, EKG 24, EG 33,
                           fr. : Seigneur, accorde-moi d’aimer
                                  LP 343, NCTC 280, ARC 607, ALL 46/02
 

Visiteurs en ligne

108500
Aujourd'huiAujourd'hui403
HierHier931
Cette semaineCette semaine2709
Ce moisCe mois9027
Tous les joursTous les jours1085006
Template by JoomlaShine