« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


BAPTEME
ENFANTS




         PENSE A MES ENFANTS, DIEU PERE
                Sorge doch für meine Kinder

        Mélodie : Werde munter mein Gemüte




1. Pense à mes enfants, Dieu Père,
    Et prends soin de mes petits.
    S’ils sont des pécheurs sur terre,
    Leur cœur tendre t’obéit.
    Par le sang de Jésus-Christ
    Tu les as, Seigneur, acquis :
    Puisqu’ainsi ils t’appartiennent
    Que sur eux ta grâce vienne.

2. Tu pourvois leur nourriture,
    Tu soutiens leur jeune corps.
    Défends-le des meurtrissures
    Et protège-les des torts.
    Que tes anges dans les cieux
    Les observent de leurs yeux
    Et sur leur chemin les suivent
    Pour qu’à bon port ils arrivent ;

3. O Dieu, pour de telles grâces
    Je te suis reconnaissant.
    Tu me vois devant ta face,
    Très heureux, Dieu tout-puissant.
    O combien me sont précieux
    Mes enfants, Seigneur des cieux.
    Par eux des bonheurs intenses
    Sont ma joie, ma récompense.

4. O mon Créateur, mon Maître,
    Dès l’enfance tu m’es Dieu.
    Mes enfants, tels leurs ancêtres,
    Marcheront devant tes yeux.
    Bénis-les, protège-les ;
    Que la crainte et la piété
    Mènent leur pèlerinage
    Jusqu’au bout de leur voyage.
   
5. Garde-les des gens mauvaises,
    Des menteurs, des séducteurs.
    Par leur vie fais qu’ils te plaisent
    Et te rendent tout honneur.
    Conduis-les dans la vertu,
    Rends-les forts et résolus,
    T’appportant des fruits sans nombre
    Jusqu’au jour où vient la tombe.

6. Qu’aucun d’entre eux ne devienne
    Un souci pour ses amis,
    Ou bien – qu’à cela ne tienne ! -
    La risée d’un ennemi.
    Sois l’appui, le bouclier,
    Le refuge et le rocher,
    Donne-leur pain et vêture
    La santé et la vie sûre ;

7. Je ne dis pas : « Dieu, écarte
    La souffrance de leur leur vie,
    Ou bien qu’elle ne comporte
    Que des joies, pas de soucis ;
    Ni que tu les places haut
    Et les rendes riches, beaux,
    Encor moins que tu remplisses
    Tous leurs vœux et leurs caprices ! »

8. Donne-leur surtout, bon Maître,
    Conforme à ta volonté,
    Ce qui sanctifie leur être,
    Les rend bons et avisés.
    Car rien ne peut remplacer
    La justice et la bonté.
    Que pourrait gagner un homme,
    Si le monde prend son âme ?

9. Dieu, écoute ma prière,
    Reçois-la, exauce-la.
    S’il se peut, que leur carrière
    Soit marquée de paix, de joie.
    Si l’épeuve les atteint,
    Garde-les, Père, en ta main.
    Guéris-les et les console
    Par l’Esprit et la parole.

10. Donne-moi cette allégresse
      Qu’au grand jour du jugement,
      Je dise, après mes détresses, 
      Combien, Dieu, je suis content :
      « Vois, mon Père, maintenant
      Je suis avec mes enfants
      Que tu m’as donné sur terre.
      A ton nom soit toute gloire ! »
   

         Texte         Sorge doch für meine Kinder
                           Sammlung Geistlicher Lieder
                           Bouxwiller 1783, n° 645
                           fr. : Yves Kéler 218.9.20010
                          
         Mélodie     Werde munter mein Gemüte
                           Johann Rist 1642 (1607-1667)
                           ( ou: Johann Schop ? 1590-1667)
                           EKG 360, RA 267, EG 475

   
 

Visiteurs en ligne

107146
Aujourd'huiAujourd'hui426
HierHier431
Cette semaineCette semaine2255
Ce moisCe mois9890
Tous les joursTous les jours1071469
Template by JoomlaShine