« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

CONFIANCE EN DIEU
CONSOLATION

 

                             L'ETERNEL SEUL EST MA LUMIERE to
                                       Révision de LP 315

                                            Psaume 27

                                           César Malan

 

                                                       Psaume 27
1. L'Eternel seul est ma lumière,              v.1 
    Ma délivrance et mon appui :
    Qu'aurai-je à craindre sur la terre
    Puisque ma force est toute en lui.

2. Mes ennemis, par leur malice,              v. 2
    Voulaient me faire succomber;
    Mais sous mes yeux leur injustice 
    Les a perdus: ils sont tombés!

3. Pour m'assaillir, quand une armée        v.3
    A l'entour de moi camperait,
    Mon âme, sans être effrayée,
    En l'Eternel se confierait.

4. Tout mon désir, mon espérance,           v. 4
    est que je puisse, chaque jour,
    Mon Dieu, connaître ta clémence
    Et la douceur de ton amour.

5. Sa main puissante et toujours prête       v. 5
    Rapidement me secourra,
    Et, dans le fort de la tempête,
    Sur un rocher m'élèvera.

6. Mes ennemis, avec tristesse,                 v. 6
    Me verront couronné d'honneur;
    Et mes cantiques d'allégresse
    Célébreront mon Rédempteur!

7. Réponds-moi donc, j'attends ta grâce :  v. 7-8
    Seigneur, exauce ton enfant !
    Tu me dis de chercher ta face,
    Et je la cherche, ô Dieu vivant !

8. N'éloigne pas le bon remède                  v.9.
    Que pour mes maux j'attends de toi.
    Seigneur, toujours tu fus mon aide:
    Ne te détourne pas de moi.

9. Oui, si mon père ou si ma mère             v. 10
    Sans un regret m'abandonnaient,
    Eternel Dieu, dans ma misère,
    Ta pitié me recueillerait.

10. Seigneur, enseigne-moi ta route;          v. 11-12
     Redresse à mes pieds le chemin:
     Que l'ennemi n'aie pas de doute:
     Je marche appuyé sur ta main !

11. Si je n'avais la ferme attente                v. 13 
     Que Dieu, répondant à mon cri,
     Guérirait mon âme souffrante,
     Dans mon chagrin j'aurais péri.

12. Mes yeux verront la délivrance              v. 14
     Que mon Sauveur m'accordera ;
     Aussi mon cœur, plein d'assurance,
     En l'attendant s'affermira.

 

                      Texte :       L'Eternel seul est ma lumière, Ps 27
                                       César Malan, 1824
                                       Chants chrétiens, 1851, texte intégral
                                       par Henri Lutteroth
                                       LP 315, ARC 152,
                                       rév P. Wagner
                                       ARC 748 1979, ALL 12/05
                                       rév : Yves Kéler 1985

                      Mélodie :   O Jesu Christ, meins Lebens Licht
                                        Nürnberg 1676
                                        Frs: L'Eternel seul est ma lumière
                                              LP 315, ARC 152, NCTC 291
                                       L'Eternel seul est ma lumière
                                        Roger Trunk 1979
                                        ARC 748, ALL     

 

Le texte

       Le texte de ce Psaume de César Malan est un des martyrs qui ont souffert sous les commissions de révision successives du 19e au 21 e Siècle. Il a subi une destruction de son texte, mais aucune tentative de restitution révisée de l'original.

     César Malan, reprend, comme d'autres au 19e Siècle, la tradition réformée (et luthérienne) première de traduire le Psaume complet et de le chanter en entier. La mention"Psaume 27" à côté du titre dans Chants chrétiens 1851 le montre clairement. On peut diviser le chant en deux, selon la manière des Pauses du Psautier huguenot.

     Son texte est complet, semble-t-il, dans Chants chrétiens. La traduction ne suit pas les versets bibliques strophe par strophe: Malan a écrasé deux versets en deux strophes dans les strophes 7 et 10. Cela est pratiqué par d'autres traducteurs-compositeurs de Psaumes. 

     Le chant ne paraît pas dans Eglises réformées 1859, mais dans Eglises réformées 1895. Là, il est ramené à 6 strophes. Louange et Prière reproduira ces 6 strophes. NCTC supprime ce chant. ARC en donne deux formes: ARC 152, qui reprend LP avec ses 6 strophes; et ARC 748, qui le réduit à un croupion de 2 strophes, en reprenant une révision de P.Wagner avec une mélodie de Trunk. ALLéluia 12/05 reprend le texte de LP 215, en le ramenant à 4 strophes et en le plaçant sur la mélodie de Trunk. 

    Il est dommage qu'on n'ait pas repris tout le texte de Malan dans cette rubrique 12 de Alléluia, puisque celle-ci porte le titre "Psaumes et chants bibliques: autres Psaumes". Et en donnant les deux mélodies, excellentes chacune. Cela est un des nombreux exemples de la façon de travailler des Commissions d'Hymnologie françaises: elles ne remontent pas aux sources des chants, mais seulement au dernier livre imprimé. Cette absence de rigueur se passe depuis 150 ans. 

     Le texte donné ici avec révision est le complet cité plus haut.

emploi

     Le chant a 12 strophes. Il sert à deux dimanches.

1° à Exaudi, 6e après Pâques, comme 1er Psaume

     dont les versets 1 + 7-14 forment le proprium. Le verset 7 est l'antienne; On peut  employer le texte de César Malan comme psaume d'entrée, de la façon suivante:

      str  7 Réponds-moi donc          antienne
        str 8 - 12 tous, 
                    ou en alternance: I+II  str 8
                                              I      str 9
                                              I+II str 10
                                              II     str 11
                                              I+II  str 12  
      str  7 Réponds-moi donc          antienne

ou   str 1  L'Eternel seul est ma lumière     antienne
       
str 7-12  tous,
                   ou en alternance: I+II  str 7
                                             I      str 8
                                             II     str 9
                                             I      str 10
                                             II     str 11
                                             I+II  str 12 
      str 1  L'Eternel seul est ma lumière     antienne

2° au 4e dim après la Trinité (=5e Pentecôte), comme 2e Psaume

      Là ce sont les versets biblique 4-9a, qui correspondent aus strophes 4 à 8. Les mêmes antiennes qu'à Exaudi peuvent être employées, soit le verset 1 ou le 7

      Cela peut se construire ainsi:

      str 1 antienne
      str 4 à 8, tous
                    ou en alternance: I+II  str 4
                                              I      str 5
                                              I+II str 6
                                              II     str 7
                                              I+II  str 8 

La mélodie

       Chants chrétiens donne une mélodie de Haydn, reprise par Eglises réformées 1895. Louange et Prière remplace celle-ci par "O Jesu Chriist, meins Lebens Licht", simple mais excellente pour ce chant, mélodie anonyme, remontant 1597 chez Johannes Eccard, et employée dans l'Est, à Koenigsberg en 1602 et Leipzig en 1625. 

        Roger Trunk a fait une excellente mélodie sur un texte révisé par C.Wagner. C'est elle qu'on trouve dans ARC 748 et ALL 12/05. Elle va très bien sur le texte de base de César Malan.

         Si on emploie le Psaume entièrement dans le même culte, mais en le divisant en deux, et selon les façons signalées plus haut, on peut employer la mélodie 1: O Jesu Christ,meins Lebens Licht, pour la 1ère partie, et celle de Trunk pour la 2e partie. 

 

 

Visiteurs en ligne

102730
Aujourd'huiAujourd'hui77
HierHier238
Cette semaineCette semaine315
Ce moisCe mois3666
Tous les joursTous les jours1027309
Template by JoomlaShine