« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

CONSOLATION
ENTERREMENT

 

              SEIGNEUR, DANS MA SOUFFRANCE
                      Révision de LP 319

                Mélodie : Herzlich tut mich verlangen
                              Chef couvert de blessures

                            

1. Seigneur, dans ma souffrance,
    A toi seul j'ai recours.
    J'attends de ta puissance
    Un sûr et prompt secours.
    C'est dans les bras d'un père
    Que je me suis jeté ;
    En sa grâce j'espère,
    Car il m'a racheté.

2. Mon âme, es-tu craintive,
    Pour te laisser troubler ?
    Si tu n'es plus captive,
    Comment peux-tu trembler ?
    Laisse aux enfants du monde
    Les craintes, peurs et pleurs ;
    Ta vie en Christ se fonde :
    Il porte tes douleurs.

3. Ici j'ai pour partage
    Un temps court et mortel.
    Un plus riche héritage
    M'est acquis dans le ciel :
    Je sais que Jésus m'aime,
    Il m'offre plus que l'or ;
    Il donne sa vie même,
    Lui seul est mon trésor !

4. Qu'il est doux de se dire :
    L'Eternel pense à moi ;
    Il sait quand je respire,
    Quand je suis dans l'effroi.
    Il admet que je pleure,
    Et sait me consoler ;
    Et quand viendra mon heure,
    Il viendra me chercher.

5. De toute ma détresse,
    Mon Dieu, délivre-moi,
    Et sois ma forteresse
    Aux jours de peur, d'effroi.
    Reste, ô Dieu, mon partage;
    L'espoir réside en toi.
    Donne- moi l'héritage
    Que j'attends par la foi.

 

         Texte        Seigneur, dans ma souffrance
                          Mlle Chabaud-Latour 1798-1860

                          strophes 1-4 :
                          Eglises Réformées France 1859, N°50
                          Eglises Réformées France 1895, N° 121
                          Louange et Prière 1938, N° 319
                         
                          strophe 5:
                          Recueil de Cantiques (luthérien)1923
                          Paris - Montbéliard - Strasbourg N° 231/5
                          
                          rév :  Yves Kéler, 1985, 20.3.2012
                       
   
         Mélodie:     Herzlich tut mich verlangen
                          Hans Leo Hassler 1601, 1613
                          (1564 Nürnberg – 1612 Frankfurt)
                          O Haupt voll Blut und Wunden
                          RA 76, EG 85
                          fr. :Chef couvert de blessures
                               LP 119
                               O douloureux visage
                               NCTC 200, ARC 452, ALL 33/13

   

Le texte

        La strophe 3, 1e moitié, est différente dans Recueil des Eglises Réformées de France 1859, N° 50, qui donne vraisemblablement le texte original, l’auteur, Mlle de Chabaud-Latour étant décédée en 1860. Voici ce texte :

3. En montant vers le Père,
    Le Fils n’a pas promis
    Les biens de cette terre
    A ses plus chers amis.

        La correction de cette strophe a été effectuée pour l’édition de 1895 du même Recueil, N° 121, et se retrouve dans LP 1938, N° 319

        
                                                                

 

Visiteurs en ligne

102841
Aujourd'huiAujourd'hui111
HierHier274
Cette semaineCette semaine1425
Ce moisCe mois4776
Tous les joursTous les jours1028419
Template by JoomlaShine