« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

RECOLTES
ACTION DE GRACES

 

            NOUS LABOURONS LA TERRE to
            Wir pflügen und wir streuen

      Mélodie : Wir pflügen und wir streuen

 

1. Nous labourons la terre,
    Puis nous l’ensemençons,
    Et nous laissons Dieu faire :
    A lui sont les saisons.
    Comme une brise douce,
    Il œuvre en son secret ;
    Par lui la pluie, la source,
    Abreuvent champs et prés.
    Toute chose bonne                       Refrain  
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

    
2. Il nous envoie la brume,
    La lune et la rosée
    Pour les fruits, les légumes,
    Et le soleil d’été.
    Il porte ses largesses
    Aux champs, au blé, au pain.
    Il en fait nos richesses,
    Mais tout vient de sa main.
    Toute chose bonne                          Refrain
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

3. Que ce soit loin ou proche,
    C’est de Dieu que tout vient,
    Le lierre qui s’accroche,
    Le foin et le regain,
    Et les buissons, les arbres,
    Les fruits et les oiseaux,
    Les mûres, les rhubarbes,
    Les verts prés, les troupeaux.
    Toute chose bonne                       Refrain
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

4. Que la lune se lève ,
    Que le soleil s’éteint,
    Que pluie et vent s’achèvent,
    Sont l’œuvre de ses mains.
    Par lui la joie rayonne,
    Il donne la santé,
    Les cris heureux résonnent,
    Quand tout est rassasié.
    Toute chose bonne                       Refrain
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

5. La foi et la confiance,
    Silence, calme et paix,
    Prier plein d’espérance,
    Sont de lui, ses bienfaits.
    Aux faibles cœurs sensibles
    Dieu donne le sommeil,
    Il traverse, invisible,
    La ville et le pays.
    Toute chose bonne                       Refrain
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

6. Il sauve des dommages,
    Nous comble de ses dons,
    Il nous offre en Dieu sage
    La fête des moissons .
    A lui soit la louange,
    La gloire et les honneurs,
    Au Dieu saint, à ses anges,
    Sauveur puissant, Seigneur.
    Toute chose bonne                       Refrain
    Nous vient du Dieu des cieux :
    Remerciez-le, remerciez-le,
    Et espérez en lui.

         Texte       Wir pflügen und wir streuen
                         nach Matthias Claudius 1783
                         RA 377, EG 508
                         fr. : Yves Léler 12.10.2010
    
         Mélodie : Wir pflügen und wir streuen
                         Johann Abraham Peter, Schulz 1784,
                         Hannovre 1800
                         RA 377, EG 508
    

  

Le texte

         Il est de Matthias Claudius, un des plus remarquables poètes du 18e Siècle. Auteur de nombreux cantiques devenus célèbres il a l’art de décrire la nature comme œuvre de Dieu, et l’homme comme une créature simple vivant de la grâce.

 

         Né à Reinfeld, près de Lübeck, en 1740, Matthias Claudius étudia la théologie, le droit et la science politique, fut secrétaire à Copenhague, puis, revenu à Hambourg, édita à partir de 1771 le « Wandsbecker Bote », un journal et almanach qui eut un retentissement important. Il était lié d’amitié avec Klopstock et Herder. Il mourut à Hambourg en 1815.

 

 La mélodie

 

         Son compositeur est inconnu. Elle est de Hambourg, 1800, et représente une musique large et descriptive, presque théâtrale, mais bien adaptée à cette fresque des œuvres de Dieu à travers le travail de l’homme. Elle a eu un très grand succès dans les milieux ruraux, et, dans beaucoup de paroisses, fait partie de la liturgie du culte des Récoltes, comme chant d’entrée. 

 

 Emploi

 

         Ce chant est un cantique pour les Récoltes, mais il peut très bien servir au dimanche Rogate. Le nom de ce dimanche ne provient pas, comme les autres noms latins de l’année des dimanches des temps de la Passion et de Pâques, de l’antienne latine du Psaume du jour. Il provient des « rogations », c’est-à-dire des prières pour les champs, qui commencent à ce dimanche et vont jusqu’à la fête des Récoltes. On peut ainsi marquer le temps des Rogations.

 

         De même, si dans certaines paroisses on célèbre la fête paroissiale en été, ce qui est souvent le reste d’une ancienne fête des Moissons, on peut faire chanter ce cantique de reconnaissance. Le chant peut donc servir à diverses occasions. 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

102872
Aujourd'huiAujourd'hui203
HierHier218
Cette semaineCette semaine1735
Ce moisCe mois5086
Tous les joursTous les jours1028729
Template by JoomlaShine