« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

MORT
ENTERREMENT



       SEIGNEUR, DIRIGE TOUS MES PAS,  long
        Gott Lob ! ein Schritt zur Ewigkeit

   Mélodie : Wenn mein Stuündlein vorhanden ist
                 Allein Gott in der Höh sei Ehre



1. Seigneur, dirige tous mes pas *
    Vers le ciel, ma patri-e.
    Mon Dieu, ne m’abandonne pas
    Dans ta grâce infini-e.
    Remplis-moi d’une sainte ardeur
    Pour toi, mon Chef et mon Sauveur,
    Mon trésor et ma vi-e.

2. Je compte les jours, les moments, *
    Je languis, tout me gêne ;
    Seigneur, quand donc viendra le temps,
    Où tu rompras ma chaine ?
    Pourrai-je avec tous les élus
    En face voir, Seigneur Jésus,
    Ta gloire souveraine ?

3. En mon cœur brûle ton amour : *
    Jésus-Christ, je t’honore.
    Tu m’as aimé, j’aime à mon tour :
    L’esprit en moi t’adore.
    Car je t’embrasse par la foi ;
    Et je voudrais m’unir à toi
    Plus fortement encore.

4. Que ne viens-tu dans peu, Seigneur, *
    Contenter mon envi-e,
    Et accorder toute douceur
    A mon cœur, à ma vi-e, 
    Accomplir enfin mon espoir
    Et mon désir de te revoir ?
    Mon âme en est remplie !

5. Je me tiens prêt, Jésus, mon Christ,
    L’époux que je réclame.
    Déjà le feu de ton Esprit
    M’éclaire et il m’enflamme.
    La lampe de ma vive foi
    A la rencontre de son Roi
    Y conduira mon âme.

6. Ne tarde donc plus, mon Seigneur !
    Car ton épouse appelle,
    Ele redouble son ardeur
    Pour toi, Sauveur fidèle .
    Que ne viens-tu dans cet instant
    Consoler mon cœur languissant
    Et couronner mon zèle.

7. Je remets à ta volonté
    Ce moment favorable,
    Et reconnais que ta bonté,
    Rédempteur admirable,
    Permet qu’avec empressement
    Mon cœur s’occupe constamment
    A t’être en tout aimable.

8. Ici déjà, Seigneur, je sens
    L’effet de ta tendresse.
    Je t’aime et je peux dans ce temps,
    Transporté d’allégresse,
    Te dire : Mon chef, Mon Epioux !
    Mais mon amour sera plus doux
    En te voyant sans cesse.

9. Mon cœur est rempli de douceur, *
    Dès qu’avec joie je pense
    Au pur et au puissant bonheur
    Que produit ta présence.
    Là finiront mes durs moments,
    Là finiront tous mes tourments,
    Jésus, par ta puissance.

10. Tu sais bien que souvent ma foi *
     Est faible et languissante.
     Mon Rédempteur, protège-moi
     Par ta vertu puissante.
     Sois mon asile et mon recours,
     Et que, fidèle, ton secours
     Réponde à mon attente.

11. Déjà mon cœur se donne à yoi,
      Jésus, mon bien suprême !
      Et je t’embrasse par la foi,
      Plein d’un amour extrême ;
      Toi, soutiens-moi dans mon effort
      E fais que jusque dans la mort
      Il soit toujours le même.
     
11. Je ne soupire désormais
      Que pour cette patrie
      Heureux asile de la paix,
      Et digne seul d’envie.
      Loin de moi, plaisirs enchanteurs !
      Cessez par vos appâts trompeurs
      D’empoisonner ma vie.

12. Jusqu’au jour où je te verrai  *
      Dans l’éternelle gloire,
      Où devant toi j’exalterai
      Ta mort expiatoire,
      Sois ma joie et mon réconfort,
      Mon gain dans la vie et la mort,
      Ma force et ma victoire.
   
  

         Texte        August Hermann Franck, 1663-1727
                          d’après le chant : Jahressclusslied :
                          Gottlob! Ein Schritt zur Ewigkeit
                          Ist abermals vollendet
                          Fr. Seigneur, dirige tous mes pas
                              Cantiques Spirituels. de Strasbourg 1758
                              RA f 50/4-6
                          Rév : Yves Kéler, 20.11.10

         Mélodie      Gott Lob! Ein Schritt zur Ewigkeit,
                          indiquée par Chants Spir. Strg. 1758,
                          probablement la mélodie du chant éponyme de Francke

         Mélodie donnée par RA :

         Mélodie      Wenn mein Stündlein vorhanden ist
                          Francfort – Main 1569, Strasbourg 1616
                          RA 485, EG 522

         Autre mélodie possible :

         Mélodie      Allein Gott in der Höh sei Ehr
                          Nikolaus Decius , 1539
                          EKG 131, RA 135, EG 179
                          fr :  Gloire à ton nom, ô Dieu de paix
                                 LP 213, NCTC 214, ARC 261, ALL41/01 et 41/02

Texte

        Ce chant est indiqué dans Cantiques Spirituels de Strasbourg 1758, avec la mélodie de « Gott Lob ! ein Schritt zur Ewigkeit ». Le texte est-il une traduction de ce chant, ou en est-il une « Nachdichtung », une "composition ultérieure dérivée » ? Une partie des strophes ont des thèmes courants et relativement usés. Je propose ci-dessous une forme raccourcie, qui garde les strophes les plus expressives, et fait passer le chant de 13 strophes à 7.  

 

MORT
ENTERREMENT

       SEIGNEUR, DIRIGE TOUS MES PAS,  court
        Gott Lob ! ein Schritt zur Ewigkeit

    Mélodie : Wenn mein Stuündlein vorhanden ist
                 Allein Gott in der Höh sei Ehre

     Forme ramenée à 7 strophes sur 12
   

1. Seigneur, dirige tous mes pas
    Vers le ciel, ma patri-e.
    Mon Dieu, ne m’abandonne pas
    Dans ta grâce infini-e.
    Remplis-moi d’une sainte ardeur
    Pour toi, mon Chef et mon Sauveur,
    Mon trésor et ma vi-e.

2. Je compte les jours, les moments,
    Je languis, tout me gêne ;
    Seigneur, quand donc viendra le temps,
    Où tu rompras ma chaîne ?
    Pourrai-je avec tous les élus
    En face voir, Seigneur Jésus,
    Ta gloire souveraine ?

3. En mon cœur brûle ton amour :
    Jésus-Christ, je t’honore.
    Tu m’as aimé, j’aime à mon tour :
    L’esprit en moi t’adore.
    Car je t’embrasse par la foi,
    Et je voudrais m’unir à toi
    Plus fortement encore.

4. Que ne viens-tu dans peu, Seigneur,
    Contenter mon envi-e,
    Et accorder toute douceur
    A mon cœur, à ma vi-e, 
    Accomplir enfin mon espoir
    Et mon désir de te revoir ?
    Mon âme en est remplie !

9. Mon cœur se comble de douceur,
    Dès qu’avec joie je pense
    Au pur et au puissant bonheur
    Que produit ta présence.
    Là finiront mes durs moments,
    Là cesseront tous mes tourments,
    Jésus, par ta puissance.

10. Tu sais bien que souvent ma foi
      Est faible et languissante.
      Mon Rédempteur, protège-moi
      Par ta vertu puissante.
      Sois mon asile et mon recours,
      Et que, fidèle, ton secours
      Réponde à mon attente.

12. Jusqu’au jour où je te verrai 
      Dans l’éternelle gloire,
      Où devant toi j’exalterai
      Ta mort expiatoire,
      Sois ma joie et mon réconfort,
      Mon gain dans la vie et la mort,
      Ma force et ma victoire !

 

         Texte         August Hermann Franck, 1663-1727
                          d’après le chant : Jahressclusslied :
                          Gottlob! Ein Schritt zur Ewigkeit
                          Ist abermals vollendet
                          fr. : Seigneur, dirige tous mes pas
                                RA f 50/4-6
                          Rév : Yves Kéler, 20.11.10

         Mélodie      Allein Gott in der Höh sei Ehr
                          Nikolaus Decius , 1539
                          EKG 131, RA 135, EG 179
                          fr :  Gloire à ton nom, ô Dieu de paix
                                 LP 213, NCTC 214, ARC 261, ALL41/01 et 41/02

         Mélodie      Wenn mein Stündlein vorhanden ist
                          Francfort – Main 1569, Strasbourg 1616
                          RA 485, EG 522

 

Visiteurs en ligne

993079
Aujourd'huiAujourd'hui9
HierHier320
Cette semaineCette semaine9
Ce moisCe mois7604
Tous les joursTous les jours993079
Template by JoomlaShine