« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


FIN DES TEMPS
ETERNITE



        JERUSALEM, FONDE-E POUR L’IMMORTALITE to
          révision de « O toi qui fus fondée sur l’immortalité »

                                  Ruben Saillens

           Mélodie :  Wie soll ich dich empfangen
                                     Comment te reconnaîttre
                             Valet will ich dir geben

                                      Jésus sort de la tombe



1. Jérusalem, fondé-e
    Pour l’immortalité,
    Par Dieu toujours aimé-e,
    Glorieuse cité,
    Ma voix, mon coeur palpitent
    D’espérance et d’effroi :
    Heureux ceux qui t’habitent,
    Demeure du grand Roi !

2. O Dieu, quand je contemple
    Cet éternel séjour,
    Je vois : Christ est ton Temple,
    Je sais :  Christ est ton jour !
    L’espoir, l’espoir m’anime,
    Et mon coeur se remplit
    Ce cette paix sublime
    Qu’on goûte en tes parvis !

3. Parfois, pourtant, la crainte
    Vient obscurcir ma foi :
    N’es-tu pas, cité sainte,
    Trop sainte, hélas, pour moi ?
    Alors, sous tes portiques,
    J’entends la voix des choeurs,
    J’entends leurs beaux cantiques
    Louer le Christ vainqueur !

4. Là chante la cohorte
    Des martyrs de l’Agneau.
    Leur voix est belle et forte,
    Leur chant toujours nouveau.
    Plus de peurs, plus de trace
    Des maux que nous souffrons :
    Seul le sceau de la grâce
    Rayonne sur leur front !

5. Cité où Dieu m’invite,
    Je ne sais pas encor
    La splendeur qui s’abrite
    Dans tes murailles d’or !
    J’ignore, mais j’espère,
    Et par Jésus je sais
    Que là-haut est mon Père,
    Et pour moi, c’est assez !



           Texte :         O toi qui fus fondée Sur l’immortalité
                               Ruben Saillens , 1914 ?
                               D’après un chant du 12e Siècle
                               Cantiques populaires n° 198
                               Fischbacher, Paris 1914
                               LP 356
                               Rév : Yves Kéler 23.3.2007

           Mélodie :       dans Cantiques populaires :
                                Pas déterminée
                                dans LP 356
                                J.M.Burck 1541-1610

           proposée :      Wie soll ich dich empfangen
                                JohannCrüger 1653  
                                RA 17, EG 11
                                Comment te recionnaître
                                NCTC 161, ARC 311, ALL 31/09

                 ou:          Valet will ich dir geben
                                Melchior Teschner 1615
                                RA 483, EG 523
                                Jésus sort de la tombe
                                LP 144, NCTC 203, ARC 483, ALL 34/11
 

Visiteurs en ligne

102930
Aujourd'huiAujourd'hui30
HierHier247
Cette semaineCette semaine528
Ce moisCe mois5661
Tous les joursTous les jours1029304
Template by JoomlaShine