« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

PENITENCE
PREPARATION A LA CENE

               JESUS, LUMIERE DE MA VIE to
               Mein Jesus, meines Lebens Lich
t

      Mélodie : O Jesu Christ, meins Lebens Licht
                       Herr Jesu Christ, dich zu uns wend

                   I.   Deux hommes en moi !

1. Jésus, lumière de ma vie,
    Tu sais quel est mon grand souci :
    Je suis perdu, un grand pécheur,
    Et tout en moi est sans valeur.

2. La chair est faible, mais l’esprit          Matthieu 26/40
    Voudrait bien faire, à toi soumis ;
    Mais le péché colle à ma peau
    Et me conduit vers le tombeau !
   
3. Je veux te suivre pas à pas :
     Je fais ce que je ne veux pas !          Romains 7/19
    C’est le péché qui me conduit
    Jusqu’à l’arbre au fruit interdit !

4. L’esprit du monde règne en moi,
    Et je m’écarte de ta loi ;
    Tous mes désirs, ma volonté,
    M’éloignent de ta vérité.

5. Je voudrais accomplir le bien,
    Mais le mal vient, m’égare au loin ;
    J’entends ta voix, mais sans succès,
    Car je préfère mes excès.

6. Bien tiède est ma prière, ô Christ :
    Je viens à toi, mais sans l’Esprit !
    Ma bouche dit des mots, des chants,
    Le cœur pourtant est comme absent.
   
7. Car j’aime mieux les faux éclats
    Qui brillent comme autant d’appâts.
    Je suis chrétien, sans vocation !
    J’en ai le nom, mais pas l’action.

                   2. Le Juge et le sang de l’Agneau

8. Tu es le Juge et tu me vois :
    Seigneur, n’instruis pas contre moi !
    Tu sondes les cœurs et les reins :
    Je ne peux rien contre ta main.

9. Ne punis pas, Christ, mon péché,
    Mais prends patience et aie pitié ;
    Montre la grâce et non le droit :
    Je ne tiendrais pas contre toi !

10. Ton sang s’avère si puissant
      Qu’il peut sauver les pénitents ;
      Ne me rejette pas de toi :
      Je crois, viens, fortifie ma foi !
   
11. Asperge-moi de ton saint sang
      Et guéris-moi, Sauveur puissant ;
      Ranime mon cœur et ma foi,
      Rends-moi fidèle, éveille-moi !

                   3. L’action du croyant

12. Renforce mon engagement,
      Avec lui l’accomplissement.
      Je suis l’enfant que tu conduis :
      Sois près de moi par ton Esprit.

13. L’Esprit anime mon esprit,
      Le sort du monde et le conduit,
      Rempli de zèle, vers le ciel
      Et vers le Royaume éternel.

14. Si lutte en moi la chair, le sang,
      Rends le courage au combattant !
      Fais-moi marcher, le cœur content :
      Que je te suive à tout instant !

15. Que le vieil homme meure en moi,
      Que le nouveau s’attache à toi,
      Que diminue l’Adam en moi,
      Que Christ grandisse dans ma foi !
     
   

            Texte          Mein Jesu, meines Lebens Licht
                               Auteur non identifié
                               Sammlung Geistlicher Lieder
                               1783 Bouxwiller
                               fr : Yves Kéler 5.4.2010, Bischwiller
   
             Mélodie     O Jesu Christ, meins Lebens Licht
                               Nürnberg 1676, 1854
                               RA 480,EG 72 (= O Jesu Christe, wahres Licht )
                               fr : L’Eternel seul est ma lumière
                                    LP 315, NCTC 291, ARC 152,

Le texte

        Ce chant est une « Nachdichtung », une « composition ultérieure » suivant le cantique « O Jesu Christ, meins Lebens Licht », de Martin Behm, de 1610. Ce dernier est destiné à l’enterrement, il comprend trois parties. On en trouve le texte dans RA 480 et EG. L’auteur de la « Nachdichtung » a repris les paroles de l’incipit, en les modifiant légèrement mais avec la volonté qu’elles soient très proches de l’original, pour qu’on remarque cet emprunt,. Il a repris aussi la mélodie  propre du chant

        L’auteur a fait ici un chant de pénitence, qui se découpe également en trois parties.

1° str 1 à 7 : Deux hommes en moi :  A la strophe 2, l’auteur illustre la parole de Jésus : « L’esprit est bien disposé, mais la chair est faible », Matthieu 26/40, à ses disciples fatigués à Gethsémané. Ainsi que la parole de Saint-Paul à la strophe 3 : « Je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. », Romains 7/19.

2°str 8 à 11 :  le Christ Juge et le sang de l’Agneau :  dans la strophe 8, le Christ est présenté comme Juge, selon Matthieu 25/31-46- et Actes 10/42 : « Dieu l’a établi juge des vivants et des morts. », avec le rappel du procès de Dieu contre son peuple, qu’on trouve plusieurs fois dans l’Ancien Testament. Et comme dans l’A.T., le peuple ne peut qu’invoquer la pitié de Dieu. La strophe  rappelle les Impropères.

3° str. 12-15 : l’action du croyant : Face au jugement de Dieu, et même au jugement du Christ, la seule solution est le sang expiatoire du Christ. Le 2ème thème de cette partie sera donc le sang qui sauve de la colère : « Nous sommes justifiés par le sang du Christ », Romains 3/25, et I Jean 1/7Pierre 1/19 : Le sang de Jésus-Christ nous purifie de tout péché ».C’est le contenu des strophes 9. A la strophe  10, allusion est faite à l’aspersion parle sang de Jésus, par référence ç à Hébreux 12/24 : »Le sang de l’aspersion (du Christ) qui parle mieux que celui d’Abel ».

Visiteurs en ligne

102730
Aujourd'huiAujourd'hui74
HierHier238
Cette semaineCette semaine312
Ce moisCe mois3663
Tous les joursTous les jours1027306
Template by JoomlaShine