« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

NOËL
EPIPHANIE



           L'ENFANT EST NE A BETHLEHEM


        Mélodie : Puer natus in Bethleem
                      Ein Kind geborn in Bethlehem



1. Un enfant naît à Bethléhem, Alléluia,
    Réjouis-toi, Jérusalem, Alléluia, Alléluia.

2. Bergers et mages vont à lui, Alléluia,
    Devant leurs pas un astre luit, Alléluia, Alléluia.

3. Les rois venus de l’Orient, Alléluia,
    Vont adorer le saint enfant, Alléluia, Alléluia.

4. Dans l’humble étable ils sont entrés, Alléluia,
    D’encens, de myrrhe et d’or chargés, Alléluia, Alléluia.
   
5. Rendons hommage et gloire à Dieu, Alléluia,
    Pour Christ, le Roi venu des cieux, Alléluia, Alléluia.
   

         Texte        Un enfant naît à Bethléhem
                          Richard Paquier
                          D’après Puer natus in Bethleem, 15e S. St Gall
                                        Ein Kind geborn in Bethlehem
                          RA f  5
   
          Mélodie     Puer natus in Bethleem
                          15e Siècle St Gall
                          Ein Kind geborn in Bethlehem
                          RA f 5, ALL 32/12
   


Texte latin, selon Samuel Scheidt

Puer natus in Bethleem
Unde gaudet Jerusalem ;

Hic jacet in praesepio
Qui regnat sine termino.

Et angelus pastoribus
Revelat quod sit Dominus.

Reges de Saba veniunt
Aurum, thus, myrrhum offerunt

In hoc natali gaudio
Novum salutant Principem.

Laudetur sancta Trinitas,
Benedicamus Domino.


TEXTE LATIN DONNE PAR SOLESMES , CANTUS SOLEMNI


Refrain : In cordis jubilo
               Christum natum adoremus,
               Cum novo cantico

1. Puer natus in Bethleem,
    Unde gaudet Jerusalem,

Premier groupe de versets intercalés

1b. Assumpsit carnem Filius, Alleluia,
      Dei Patris altissimus

1c. Per Gabrielem nuntium
      Virgo concepit Filiuym,

1d. Tanquam sponsus de thalamo,
      Processit Matris utero,

2. Hic jacet in praesepio
    Qui regnat sine termino.

3. Et angelus pastoribus,
    Revelat quod sit Dominus.

Strophe intercalée probablement

3b. Cognovit bos et asinus, Alleluia
      Quod puer erat Dominus

4. Reges de Saba veniunt
    Aurum, thus, myrrhum offerunt

Strophes intercalées ?


4a. Intrantes domum invicem,
      Novum salutant Principem,

4b. De Matre natus Virgine,
      Qui lumen est de lumine,            Nicée

Autre inclusion de strophes ?


5a. Sine serpentis vulnere,                Genèse 3
      De nostro venit sanguine

5b. In carne nobis similis,
      Peccato sed dissimilis                 Hébreux

5c. Ut redderet nos homines,
      Deo et siobi similes


Finale liturgique

6. In hoc natali gaudio
    Benedicamus Domino.                Benedicamus

7. Laudetur sancta Trinitas,
    Deo dicamus gratias.                  Deo gratias


SOURCES DU TEXTE

Le texte de Scheidt

        Le texte reçu récent, donné par Solesmes, est probablement infiltré d’ajouts. Le texte premier décrivait en quelques strophes l’évènement de Noël. C’est le texte qu’a retenu Samuel Scheidt, à quelques variantes près.

        Il est composé d’une strophe d’entrée : « Puer natus in Bethleem », qui est le verset d’Esaïe 9/5 : « Un enfant nous est né, Un fils nous est donné. » Seul l’enfant est cité, qui est l’enfant biologique du roi, le fils n’est pas cité, qui est le futur roi, institutionnel.

        A cette strophe s’ajoute une strophe campant le décor : la crèche.
        Deux strophes décrivent ce que font les bergers et les rois, qui viennent à cette crèche.

        Les deux strophes finales sont la fin de la messe : « Benedicamus » et « Deo gratias » Samuel Scheidt, ou quelqu’un d’autre a embrouillé cette finale, conservée correctemennt semble-t-il, par le texte donné par Solesmes

        La structure générale est manifestement simple : la crèche est le centre du chant


Le texte de Solesmes

        Il contient un certain nombre d’ajouts :

a.     les strophes 1b, 1c et 1d :

        Elles développent des thèmes dogmatiques ou bibliques, qui forment des commentaires.

        Str 1a. provenant du Gloria laudamus : « Assumpsit carnem Filius, Dei Patris altissimus », les mots « Dei Patris » provenant de la finale : «  In gloria dei patris », le mot « altissimus » de « Tu solus altissimus. »
        Str 1c, une thèse : La Vierge a conçu par l’action et l’intermédiaire de Gabriel. En effet on fait partir la conception du Christ dans le sein de Marie de la date de l’Annonciation, au 25 mars, 9 mois avant Noël, le 25 décembre.
        Str 1d. « Tanquam sponsus de thalamo, Processit Matris utero – comme promis à partir du mariage (se ses parents) il est sorti du sein de sa mère. » Cette formulation compliquée est à l’inverse de celle très simple et directe du chant premier.

b.     la strophe 3b.  « Cognovit bos et asinus Quod puer erat Dominus – Le bœuf et l’âne connurent que l’enfant était le Seigneur », est à l’évidence un doublet de la strophe 3 : « Et angelus pastoribus Revelat quod sit Dominus ». Cette strophe, reliée par « Et » à la précédente, en forme la suite naturelle. Le bœuf et l’âne, détail anecdotique, n’entrent pas bien dans le déroulement simple du chant.

c.      les strophes 4a et 5a

        La strophe 4a : « Intrantes domum invicem, Novum salutant Principem – Entrant dans la maison tour à tour, ils saluent le nouveau Prince », répète la strophe précédente : pour offrir leurs présents, il fallait qu’ils soient entré dans la maison, nom donné ici à l’étable.

        La strophe 4b est un développement du Credo de Nicée.

d.      les strophes 5a, 5b at 5c

        Ici ce sont des citations bibliques : la chute en Genèse 3, l’épître aux Hébreux pour la non peccabilité du Christ.


Conclusion

        Ce chant doit rester dans son intention première : description simple de la naissance du Christ, placé dans la crèche, adoré par les bergers et les rois, dont nous reprenons la fonction en chant la louange fidèle de l’office chrétien : benedicamus et deo gratias. Cela correspond au texte de Scheidt

        En revanche, il faut rétablir les deux dernières strophes dans leur texte correct, selon le texte relevé par Solesmes. 

 

RENSEIGNEMENTS PAR INTERNET-EXPLORER

Sources

Sur Internet Explorer:

1.    Puer Natus in Bethlehem
www.hymnsandcarolsofchristmas.com/.../puer_na...En cache - Pages similaires - Traduire cette page
Bloquer tous les résultats de www.hymnsandcarolsofchristmas.com
Puer natus in Bethlehem, Alleluia. Unde gaudet Jerusalem. Alleluia. 2. Hic jacet in præsepio, Alleluia. Qui regnat sine termino. Alleluia. 3. Cognovit bos et ...

Donne une partition complète

1.    Cantus Selecti - Abbaye de Solesmes, Vatican Edition- GIA ...
www.giamusic.com/search_details.cfm?title_id...En cache - Pages similaires - Traduire cette page
Cantus Selecti. by Abbaye de Solesmes / Vatican Edition. The most current pieces of the Gregorian repertoire for different seasons and principal feasts.

2.    Cantus selecti - Abbaye de Solesmes - editions
www.solesmes.eu/FR/editions/livres.php?cmY9MTM5En cache
Bloquer tous les résultats de www.solesmes.eu
Livres de chant grégorien — Pour l'Office. Référence : 3008. ISBN : 978-2-85274-132-4. Format : 140x210 mm. Pages : 292 p., Relié ...

Livres de chant grégorien— Pour l'Office

 CANTUS SELECTI
Caractéristiques :
 
Auteur :    OURY (DOM GUY)
Editeur :    SOLESMES
Paru en :    août 2005
Présentation :    328 g - 13 cm * 21 cm
Code barre :    9782852740136
Code :     7841
Etat :     Disponible
Imprimer cette page
Agrandir l'image
9.00 €

 
 

 

 

Visiteurs en ligne

102904
Aujourd'huiAujourd'hui18
HierHier251
Cette semaineCette semaine269
Ce moisCe mois5402
Tous les joursTous les jours1029045
Template by JoomlaShine