« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

ACTION DE GRÂCES
RECOLTES
LOUANGE

         O DOUCE PROVIDENCE to
              Révision de LP 86


       Mélodie : O douce Providence

1. O douce providence,
    Dont les divines mains
    Sur nous en abondance
    Répandent tous les biens,
    Qui pourrait méconnaître
    L’auteur de ces présents,
    Ou ne pas se remettre
    Entre ses bras puissants ?

2. Dans toute la nature
    On voit briller ses dons,
    Jusque sur la verdure
    Et l’émail des gazons.
    Dieu donne leur parure
    Aux lis éblouissants
    Et fournit leur pâture
    Même aux oiseaux naissants.

3. S’il verse ses richesses
    Sur la fleur du printemps,
    S’il étend ses largesses
    Jusqu’à l’herbe des champs,
    Que fera sa clémence
    Pour l’homme qu’il chérit,
    Pour l’être où sa puissance
    Imprima son Esprit ?

4. Oui, sa sollicitude
    Veuille à tous nos besoins :
    Et sans nulle inquiétude
    Remettons-lui nos soins.
    Ce Dieu-là est un Père
    Qui nous porte en son cœur,
    Et la plus tendre mère
    N’eut jamais sa douceur.

5. Attache-toi, mon âme,
    Au Père par la foi.
    Si son amour t’enflamme,
    Tout le reste est à toi.
    Si tu te tiens unie
    Au Sauveur glorieux
    La couronne et la vie
    Sont à toi dans les cieux.

         Texte        O douce Providence
                          Recueil de Saint-Sulpice 1772
                          LP 86
                          Rév : Yves Kéler, 2.5.2011

         Mélodie    O douce Providence
                          S.S.Wesley 1810-1876
                          LP 86


Le texte

        Le texte de Louange et Prière reprend, après révision, celui publié dans Recueil luthérien de 1850, n°252. Le recueil luthérien de 1923 n’a pas repris ce chant. Les recueils réformés de 1859 et de 195 ne le connaissent pas.

        Il a donc été repris directement du recueil luthérien de 1850. Les corrections apportées par Louange et Prière à ce chant sont excellentes et d’une réelle valeur poétique. Le texte révisé est très supérieur à l’original, qui manque de souffle. Qui est est l’auteur de cette révision ? Faut-il chercher du côté de Charles Dombre et de son éqipe ? C’est possible.Il faudrait le vérifier à partir des archives du Louange et Prière. Déposées au siège de la Fédération Protestabnte de France à Paris, 45, rue de Vaugirard.

        Le développement de la pensée est très précis. On passe d’une interrogation sur la conduite du monde par Dieu (str. 1) à la contemplation de l’œuvre de Dieu dans la nature (str. 2), puis à l’homme que Dieu bénit de ses bienfaits (str. 3) La strophe 4 tire la conclusion : nous pouvons nous remettre à Dieu, et entame une exhortation à le faire dans la 2e moitié de la strophe, qui se prolonge dans la strophe 5.

La mélodie

        Le Recueil luthérien de 1850 renvoie à un « air 50 » qu’il faudrait pouvoir identifier à partie du livre d’orgue, les noms des mélodies n’étant pas donnés (selon l’habitude française qui ignore le code des mélodies et renvoie à un livre d’orgue séparé du recueil, ce qui entaîne une réelle difficulté pour identifier les mélodies. Si le livre d’orgue reste introuvable, la recherche ne peut pas aboutir).

        Louange et Prière donne une mélodie de Wesley, qui est fort bonne et originale. Il faut la chanter avec allant, comme le choir anglais le demande, sans préciptation bien entendu.

Visiteurs en ligne

102872
Aujourd'huiAujourd'hui197
HierHier218
Cette semaineCette semaine1729
Ce moisCe mois5080
Tous les joursTous les jours1028723
Template by JoomlaShine