AMOUR DE JESUS

           JESUS, EN TOUTE ETERNITE to
          Dich, Jesu, lass ich ewig nicht

     Mélodie : Was Gott tut, das ist wohlgetan

1. Jésus, en toute éternité,
    Je resterai fidèle.
    Tu vois mon cœur tout disposé
    A une vie nouvelle.
    Jésus, seul toi,   Tu viens à moi
    Me consoler sur terre :
    En toi mon âme espère.

2. Jésus, en toute éternité,
    En moi ta paix demeure,
    Avec ta grâce et ta bonté,
    Jusqu’à ma dernière heure.
    Ma faible foi   Se fonde en toi :
    Tu ne perdras personne
    Qui en tes mains se donne.

3. Jésus, de toute éternité,
    Tu as porté mes fautes.
    Pour mes péchés tu fus jugé :
    Agneau, tu me les ôtes.
    En tous les temps,   Reconnaissant,
    Je veux rester fidèle
    Et te montrer mon zèle.

4. Jésus, en toute éternité,
    Tu fortifies mon âme.
    En toi je puise fermeté
    Quand l’Ennemi s’enflamme.
    Je reste en toi   Et toi en moi,
    Quand mon pire adversaire
    M’attaque par derrière.

5. Jésus, de toute éternité,
    Tu viens de Dieu, ton Père.
    J’ai tous les dons à satiété,
    Plus qu’il n’en faut sur terre.
    Si les trésors,   L’argent et l’or,
    Me tentent, je peux dire :
    Je ne fais rien qu’en rire !

6. Jésus, en toute éternité,
    Que rien ne nous sépare.
    Les tiens se doivent de porter
    Lerur croix sur le calvaire.
    Tous mes chagrins   S’enfuient au loin,
    Bientôt ils disparaissent.
    Ta paix vient : ils s’effacent !    
    
    
         Texte        Dich, Jesu, lass ich ewig nicht
                          E.Liebich
                          Knapp 1835, N° 1996
                          Fr. : Yves Kéler 1.2012

         Mélodie    Was Gott tut, das ist wohl getan
                          1659, Severus Gastorius 1679
                          RA 450, EKG 299, EG 372


Le texte


Liebich Ehrenfied,
1713 Probsthain bei Liegnitz – 1780
    D’abord meunier, comme son père, puis théologien, pasteur à Lomnitz et Erdmannsdorf (Silésie), adversaire résolu de la modification des chants anciens dans le goût du jour.