« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

ENTERREMENT

 

                IL EST POUR LE FIDELE to
                       Révision de LP 354

          Mélodie : Von Gott will ich nicht lassen




1. Il est pour le fidèle,
    Après le noir tombeau,
    Une terre nouvelle
    Qu’éclaire un ciel plus beau.
    Peut mourir sans effroi
    Celui, Seigneur, qui t’aime,
    Car la mort elle-même
    Est soumise à ta loi.

2. Ma misère était grande,
    Mais tu m’as racheté.
    Sainte et vivante offrande,
    Pour moi tu t’es donnée.
    Par le sang de ta croix
    De toutes les souillures
    Mon âme devient pure,
    Et se consacre à toi.

3. Car au fort de l’orage,
    Tu te tiens près de moi.
    Ranime mon courage
    Et fortifie ma foi.
    Et pour l’éternité,
    Je veux te rendre gloire :
    En toi j’ai la victoire,
    La paix, la liberté.

4. Celui qu’en sa clémence
    Jésus ramène au port
    N’y craint plus la souffrance,
    Ni le péché, ni mort.
    Là cessent les combats ;
    Les yeux n’ont plus de larmes.
    Là cessent les alarmes,
    Les craintes d’ici-bas.

 

         Texte        Il est pour le fidèle
                          E.Mégnin
                          Forme différente de LP 354,
                          NCTC 281, ARC 640, ALL 48/01
                          Auteur et origine : Mégnin ?
                          Révision : Yves Kéler 1976

         Mélodie      Von Gott will ich nicht lassen
                          Lyon 1557, geistlich Erfurt 1563
                          pour le chant de Ludwig Helmbold
                          de ce nom 1563
                          EKG 283, RA 448, EG 365
                          fr. : Il est pour le fidèle LP 354, LP 404
                                 NCTC 281, ARC 640, ALL 48/01


Le texte

        Cette forme du texte diffère fortement de celle proposée par LP 354 et les trois livres français récents. Je n’ai pas pu déterminer son origine, ne le possédant que sur une une feuille volante sans indication. Le chant n’existe pas dans les Recueils suisses Psautier romand et Psaumes et cantiques.

        Cette forme est-elle de Mégnin lui-même ? Celui-ci a remanié certains de ses chants, qu’on trouve dans plusieurs formes. Le chant n’est pas dans les « Cantiques populaires » de la Mission Mac All, dans lesquels Mégnin est fortement représenté.

 

Visiteurs en ligne

102904
Aujourd'huiAujourd'hui18
HierHier251
Cette semaineCette semaine269
Ce moisCe mois5402
Tous les joursTous les jours1029045
Template by JoomlaShine