PASSION
MEDITATION DE LA CROIX

          LA CROIX EST HAUTE ET SAINTE to
                  O du hochheilig Kreuze

 

       Mélodie : Nun lasst uns Gott dem Herren

1. La croix est haute et sainte
    Où Christ, dans les souffrances,
    Pendit pour nos offenses.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

2. Avec les clous, la lance,    
    On Le perça au ventre,
    Aux mains, aux pieds, au centre.
    Dieu, prends pitié, pardonne !    

3. Que dire à Sa louange :    
    De Lui le sang s’écoule,
    Toute bonté découle.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

4. O croix, tu es l’échelle :
    La vie en toi se montre,
    Par toi vers Dieu l’on monte.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

5. Tu es le pont solide
    Qui fait franchir l’abîme
    A ceux qui croient et L’aiment.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

6. Croix, signe de victoire,
    L’enfer devant toi tremble,
    Avec la mort, ensemble.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

7. Bâton pour le voyage
    Des pèlerins qui marchent,
    De ceux qui Le recherchent.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

8. Tu es la clé céleste,
    Qui ouvre aux Siens la porte,
    La vie nouvelle et forte.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

9. Tu montres la puissance
    Du Christ qui nous protège
    Près de Dieu sur son siège.
    Dieu, prends pitié, pardonne !

10. Que tes enfants, Dieu Père,
      En paix soient sur la terre.
      Exauce nos prières.
      Dieu, prends pitié, pardonne !
    
    
         Texte        d’après O du hochheilig Kreuze
                          D’après un chant de Constance 1600
                          Gotteslob Stuttgart 1975, N° 182
                          fr. : Yves Kéler 14.3.2012

         Mélodie originale en 3 lignes :
                          Straubing 1607

         Mélodie proposée   
                          Nun lasst uns Gott dem Herren
                          Selnecker 1587
                          Johann Crüger 1649
                          RA 334, EKG 227, EG 320
    
    
Texte original allemand

1. O du hochheilig Kreuze,
    Daran mein Herr gehangen
    In Schmerz und Todesbangen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

2. Allda mit Speer und Nägeln,
    Die Glierder sind durchbrochen,
    Händ, Füss une Seit durchstochen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

3. Wer kann genug dich loben,
    Da du all Gut umschlossen,
    Das je uns zugeflossen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

4. Du bist die sichre Leiter,
    Darauf man steigt zum Leben,
    Das Gott will ewig geben.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

5. Du bist die starke Brücke,
    Darüber alle Frommen
    Wohl durch die Fluten kommen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

6. Du bist das Siegeszeichen,
    Davor der Feind erschricket,
    Wenn er es nur anblicket;
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

7. Du bist der Stab der Pilger,
    Daran wir sicher wallen,
    Nicht wanken und nicht fallen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

8. Du bist des Himmels Schlüssel,
    Du schliessest auf das Leben,
    Das uns durch dich gegeben.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

9. Zeig deine Kraft und Stärke,
    Beschütz uns all zusammen
    Durch deinen heilgen Namen.
    (O Gott, tu dich erbarmen!)

10. Damit wir, Gottes Kinder,
      In Frieden mögen sterben
      Als deines Reiches Erben.
      (O Gott, tu dich erbarmen!)
    

Le texte et la mélodie

         La ligne 4 (O Gott, tu dich erbarmen) n’est pas dans le texte original. Je l’ai ajoutée pour qu’on puisse chanter le chant sur la mélodie « Nun lasst uns Gott dem Herren ». De la même manière que pour le texte français, placé sur la coupe de ce chant.

        La mélodie originale est indiquée sous : « Straubing 1607 », ce qui désigne probablement la localité de ce nom en Bavière. Cette mélodie a 3 lignes, comme celle de « Heilger Geist, du Tröster mein » de Stephan Langton, écrite par Martin Moller au XVIe Siècle.

        La mélodie « Nun lasst uns Gott dem Herren », que Nikolaus Selnecker a relevée en 1657 et que Johann Crüger a améliorée en 1649, a un thème analogue, de type litanique. En ajoutant au texte une 4e ligne sous la forme d’une invocation, on obtient un chant méditatif sur le thème de la croix.