« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

PAROLE DE DIEU



     TA PAROLE, O SEIGNEUR, EST MA FORCE ET MA VIE
                 Révision de LP 194 et CHANTEZ 47

            Mélodie :  Je veux répondre, ô Dieu
                            = O Gott, du frommer Gott I
                            Fidèle, ne crains pas                         
                            Que ne puis-je, ô mon Dieu


                           

                                                                          LP 190 CHANTEZ

1. Ta Parole, Seigneur, est ma force et ma vie,          1             1
    Sur mes obscurs sentiers elle est comme un flambeau.
    Et semblable au soleil, sa clarté vivifie :
    De ton amour pour nous c’est le don le plus beau.

2. Elle est la vérité, la sagesse suprême,                    2              2
    Par elle je connais mon péché, mon destin ;
    Ce fidèle miroir me dévoile à moi-même,
    Et montre que mon cœur demeure au mal enclin.
    
3. Mais ta parole aussi, c’est la bonne nouvelle,         3              3
    Qui m’apprend, ô mon Dieu, ta céleste bonté ;
    Oui, je sais maintenant que ta grâce m’appelle
    Et je sais à quel prix Jésus m’a racheté.

4. Par ta parole, ô Dieu, tu révèles ton être,               4            ---
    La beauté de ta loi, la gloire de ton nom ;
    Par elle aussi mon cœur apprend à te connaître,
    Le Père de Jésus, Dieu juste autant que bon.

5. Ta parole soutient notre âme dans ses luttes,         ---             4
    Quand le mal veut sur nous reprendre son pouvoir ;
    Elle nous raffermit après de tristes chutes.
    En face de la mort elle nous rend l’espoir.

6. Heureux celui qui croit ta divine parole                   5             ---
    Et reçoit en son cœur le don de ton Esprit ;
    Heureux qui, détourné de ce monde frivole,
    S’est assis humblement aux pieds de Jésus-Christ.
    
    
         Texte        Ta parole, Seigneur, est ma force et ma vie
                          J.J.Hosemann 1805-1886
                          Nouveau Livre de Cantiques (luth) 1889, n° 121
                          dans Vous qui marchez sur la route,
                          Chantez ! Ligue pour la lecture
                          de la Bible, après 1950, n° 47, en 4 strophes
                          Vennes/Lausanne – Guebwiller – Vilvorde
                et       LP 194, en 5 strophes  
                          rév. : Yves Kéler 28/11/2012 Bischwiller
    
         Mélodie     Ta parole, Seigneur, est ma force et ma vie
                          Recueil Fritsch
                          LP 194, CHANTEZ 47

         Mélodie     Je veux répondre, ô Dieu
                          LP 246
                          = O Gott du frommer Gott I
                          Recueil Hanovre et Braunschweig 1648
                          EG 495

         Mélodie     Fidèle, ne crains pas
                          Recueil Freylinghausen 1704
                          LP 244


Le texte

 
        Le texte de ce chant n’est pas complet dans les deux recueils cités LP et CHANTEZ. En effet, Louange et Prière (LP) le donne en 5 strophes, et CHANTEZ en 4 strophes, mais seules 3 sont communes aux deux textes. LP contient les strophes 4 et 6 du texte noté plus haut : « Par ta parole, ô Dieu » et  « Heureux celui qui croit. » CHANTEZ contient la strophe 5 ci-dessus : « Ta Parole soutient. »

        Le texte complet se trouve dans le Recueil C.A de 1889, et correspond à celui noté ici. LP et CHANTEZ contiennent des corrections de bonne qualité.

        CHANTEZ a fait de la strophe « Ta parole soutient » la strophe finale. Dans celle-ci, on passe du « moi » au « nous », pour élargir à la communauté l’expérience individuelle. La  strophe finale « Heureux celui qui croit » prolonge cet élargissement, cette fois à la 3e personne
 

La mélodie

 
        La mélodie de base provient du Recueil de la CA de 1886, la même que celle de CHANTEZ. Elle proviendrait de Darmstadt, selon CA 1889. Elle est meilleure que celle de sui provient du Recueil C.A. 1846.

        O Gott, du frommer Gott I est aussi une belle mélodie de remplacement.

    
    

 

Visiteurs en ligne

104640
Aujourd'huiAujourd'hui115
HierHier243
Cette semaineCette semaine892
Ce moisCe mois6175
Tous les joursTous les jours1046408
Template by JoomlaShine