« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

      
PASSION
AMOUR DU CHRIST



  REDEMPTEUR ADORABLE, SUR LA CROIX ATTACHE t.
                 Rév. de « Rédempteur adorable »

                      Mélodie : O douce providence



1. Rédempteur adorable,
    Sur la croix attaché,
    Traité comme un coupable,
    Brisé pour mon péché,
    Tes coups, l’angoisse même,
    Tes peines, tes tourments,
    Me disent : « Vois, je t’aime :
    J’ai pris ton châtiment. »

2. Abandonné du Père,
    Toi qui n’es que bonté,
    Tu bois la coupe amère
    Pour mon iniquité.
    Des éternelles flammes
    Ta peine me sauva  
    Tu mourus pour mon âme,
    En croix à Golgotha.

3. Le sang de tes blessures,
    Ta couronne de Roi,
    Toutes tes meurtrissures,
    Tu les subis pour moi.
    Tu sentis la souffrance,
    Tu portas les douleurs :
    Tu es mon espérance,
    Mon grand libérateur.

4. Ton amour me réclame :
    Me voici, mon Sauveur !
    Prends mon corps et mon âme
    Pour prix de ta douleur.
    A toi mon âme unie
    Désormais ne veut plus
    Que vivre de ta vie,
    A ta gloire, ô Jésus.
    
    
         Texte        Rédempteur adorable
                          Mlle Amélie Humbert 1890
                          LP 142, ALL 33/26
                          dans Vous qui marchez sur la route,
                          Chantez ! Ligue pour la lecture
                          de la Bible, après 1950, n° 35
                          Vennes/Lausanne – Guebwiller - Vilvorde
                          rév. : Yves Kéler 27/11/2012 Bischwiller
                          
         Mélodie      O douce Providence
                          S.S.Wesley 1810-1876
                          LP 86, ALL 33/26


Le texte

 
        Le texte est de Mlle Amélie Humbert 1890. Dans CHANTEZ, il comprend 4 strophes, apparemment proches de l’original, car LP n’en comprend plus que trois, avec de nombreux changements. On a procédé à des corrections linguistiques, pour l’essentiel heureuses. Mais on a supprimé deux demi-strophes, la 2b, remplacée par 3a, et supprimé la 3b. De ce fait, la strophe 3 disparaît.

        L’original voit changer les locuteurs. Dans la strophe 1, le croyant parle. Dans les strophes et 3, Jésus parle, comme en retour de la déclaration de la &e strophe. A la 4e strophe, le croyant revient. Mais ce dialogue n’est pas clairement exprimé, et LP a placé tout le chant dans la bouche du croyant. Cette modification est d’autant plus nécessaire que dans le plan en trois strophes de LP, les paroles du Christ n’en formaient plus qu’une, entre les 2 strophes du croyant. C’est à mon avis une bonne solution pour la compréhension immédiate du texte chanté. J’adopte cette manière et fais de l’ensemble une contemplation du Christ en croix par le fidèle.

        ALLéluia a repris le texte de LP, en modifiant l'incipit en "Rédempteur admirable". Je ne sais pas si ce changement est bon. "Admirable", le Christ l'est dans l'oeil de l'homme. Mais le chant veut dire plus: il est digne d'adoration, en tant que Christ divin. Malgré le côté archaïque du sens d'adorable aujourd'hui, on sent le radical  "adorer" dans le mot, qui me paraît in fine plus adapté ici.

La mélodie

 
        Elle est celle de S.S.Wesley, affectée à « O douce providence », un texte d’origine catholique, publié dans le Recueil de St Sulpice de 1772.

 

Visiteurs en ligne

102930
Aujourd'huiAujourd'hui30
HierHier247
Cette semaineCette semaine528
Ce moisCe mois5661
Tous les joursTous les jours1029304
Template by JoomlaShine