« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

ENTERREMENT
Sortie

           QUAND VIENT MA DERNIERE HEURE
               
ou       QUAND L’HEURE VIENT, SUPREME tt

                              repris de

                   A MON HEURE SUPREME                     N° 31
                Wenn ich einmal soll scheiden
     Str 10 de «O Haupt voll Blut und Wunden »


 

      Mélodie : Herzlich tut mich verlangen
                      O Haupt voll Blut und Wunden

 

    A mon heure suprême 
    Ne m’abandonne pas ;
    Assiste-moi toi-même                                       
    Dans mes derniers combats.
    Quand les ultimes craintes
    Assailliront mon cœur,
    Conduis-moi de mes plaintes
    Vers l’éternel bonheur.

 

         Texte        Wenn ich einmal soll scheiden 1656
                          Str. 10 de « O Haupt voll Blut und Wunden »
                          Paul Gerhardt 1607-1667
                          fr. : Pierre Lutz 1988
                          ABD Alléluia, bénissez Dieu N° 507

         Mélodie:   Herzlich tut mich verlangen
                          Hans Leo Hassler 1601, 1613
                          (1564 Nürnberg – 1612 Frankfurt)
                          O Haupt voll Blut und Wunden
                          RA 76, EG 85
                          fr. :Chef couvert de blessures
                                 LP 119
                                 O douloureux visage
                                 NCTC 200, ARC 452, ALL 33/13

 

Correction : 

La première ligne pose un problème d’accent dans le mot « heu – re »,
où celui-ci tombe lourdement sur la syllabe féminine « –re. »
Je propose 2 corrections ci dessous :

ou

    Quand l’heure vient, suprême,
    Ne m’abandonne pas. 
    Etc…


ou

    Quand vient ma dernière heure,
    Ne m’abandonne pas
    Auprès de moi demeure  
    Dans mes derniers combats.
    Quand les ultimes craintes
    Assailliront mon cœur,
    Conduis-moi de mes plaintes
    Vers l’éternel bonheur.
   

 

Visiteurs en ligne

101067
Aujourd'huiAujourd'hui35
HierHier269
Cette semaineCette semaine35
Ce moisCe mois5425
Tous les joursTous les jours1010675
Template by JoomlaShine