« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 
FIN DES TEMPS
DIM. DE L’ETERNITE
 

          LA VOIX DU VEILLEUR APPELLE to
         Wachet auf, ruft uns die Stimme

     Mélodie : Wachet auf, ruft uns die Stimme
                     Entonnons un saint cantique

1. La voix du veilleur appelle :          1 alld
    « Allez, debout, tous les fidèles,
    Il est minuit, réveillez-vous !
    Car il vient, ouvrez la porte,
    Formez la plus belle cohorte
    A la rencontre de l’époux ! »    
    Voici le grand Sauveur
    Que la voix du guetteur
    Vous annonce.
    Alléluia ! Allez à lui,
    Le temps du sommeil est fini.

2. Allez préparer vos lampes,
    Emplies de cette huile odorante,
    Courez au devant de Jésus !
    La fête aujourd’hui commence,
    Violons et harpes pour la danse
    Déjà appellent les élus.
    Que pour le grand festin
    Les cœurs soient tous sereins,
    Hosianna ! illuminés,
    Et le Seigneur soit acclamé !

3. Sion, son épouse sainte,                   2 alld
    Peut taire désormais sa plainte,
    Elle a retrouvé son époux.
    Joie et paix, beauté, lumière,
    Eclaire chaque endroit sur terre :
    Glo-ri-a, réjouissez-vous !
    Louange au Dieu Sauveur,
    A Christ-Jésus, Seigneur,
    A chaque heure,
    A tout jamais, car le banquet
    Qu’il offre à tous est préparé.

4. Entrez dans la ville sainte :
    Il n’y a plus ni cri ni plainte,
    Ni larmes dans les yeux non plus.      3 alld
    Acclamez d’une voix forte
    Dans la cité aux douze portes,
    Acclamez le nom de Jésus !
    Amen, Alléluia, Les invités sont là
    Pour les noces
    Du Fils de Dieu.
    Les cieux des cieux
    Chantent sans fin le nom de Dieu.
    
    
         Texte        d’après Wachet auf, ruft uns die Stimme
                          Pierre Lovy 20.5.1987 Nice
                          Révision : Yves Kéler 4.3.2013

         Mélodie    Wachet af, ruft uns die Stimmme
                          Philipp Nocolai, 1599
                          RA 153, EG 147
                          fr. : Entonnons un saint cantique
                                  LP 175, NCTC 186, ARC 254, ALL 33/12


Le texte

 
        Il ne suit pas rigoureusement l’original. Les strophes 1 et 3 correpondent 0 1 et 2 le l’allemand. La strophe 2 de Lovy développe a 1ère strophe. La 4e strophe de Lovy est une belle conclusion sur le thème : entrez dans la cité céleste.

        La strophe 3 de l’original est un « Gloria in excelsis » inattendu, et pas un Glroia Patri, comme il est d’usage. Le chœur final des anges dans la cité nouvelle reprend le chant des anges à Noël et l’amène à sa perfection. Le Gloria de Luc 2/14 est une préfiguration du Gloria final, qui s’adresse au Père, l’acteur du salut. Cette strophe s’achève par l’Alléluia final, peut-être inspiré de l’Alléluia final du Psautier, Ps. 150/6.

Visiteurs en ligne

102842
Aujourd'huiAujourd'hui118
HierHier274
Cette semaineCette semaine1432
Ce moisCe mois4783
Tous les joursTous les jours1028426
Template by JoomlaShine