« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 
NOËL
 
                     LOUE SOIS-TU, PETIT ENFANT tt
                  Ghelooft moet syn dat kindekijn

   Mélodie : Refrain  :   Gelobt sei Gott im höchsten Thron
                     Strophe :   Den die Hirten lobten sehre
                                     (Kommt und lasst uns Christum ehren)

        Si on a deux chœurs, le chœur A chantera le refrain, le chœur B les strophes.
Si on n’a qu’un chœur, d’enfants par exemple, celui-ci chantera le refrain,
l’assemblée les strophes.

        Le refrain peut n’être chanté qu’à la strophe 1, 3 et après la strophe 4.
Ou encore chanté
seulement au début et à la fin du chant.


1. Refrain : Loué sois-tu, petit enfant,
                   Louée ta mère : assurément
                   Morte est la mort pour tous les temps.

1. Trois rois marchent par la lande,
    Chacun portant une offrande,   
    D’Orient, dit la légende :
    Dieu le Père en soit béni !

2. Refrain
    Voix des anges qui résonne :
    « A Dieu gloire au plus haut trône !
    Cet enfant qui vous étonne
    Naît ici pour vous sauver. »

3. Refrain
    Cet enfant vient du royaume
    De Dieu ; il apporte aux hommes
    Cette paix que lui seul donne :
    Les bergers l’ont entendu.

4. Refrain
    Gaspar a offert la Myrrhe,
    Melchior l’encens qu’on respire,
    Balthazar l’or de l’empire :
    Béni soit Dieu pour ces dons.
   
    Refrain final, avec l’Alléluia
   
    Loué sois-tu, petit enfant,
    Louée ta mère : assurément
    Morte est la mort pour tous les temps.
    Alléluia, Alléluia, Alléluia.
   
         Texte        Ghelooft moet syn dat kindekijn
                          dans « ONS IS GHEBOREN,
                          Oude Printen en Teksten
                          verzameld en toegericht door
                          Jan Poortenaar
                          Amsterdam, 1936, p. 6
                          Collection “De Uilenreeks”, Blatt 23
                          fr: Yves Kéler 17.7.2013 Dragugnan

Mélodie Refrain   Gelobt sei Gott im höchsten Thron
                          Melchior Vulpius1609
                          RA 98, EG 103,
                          LP 526, NCTC 380, ARC 822, ALL 61/52
Mélodie Strophe  Den die Hirten lobten sehre
                           Quempastores laudavere
                          14e Siècle, Vers 1450
                           chez Valentin Triller 1555
                           RA 36, EG 29
                           LP 109 et NCTC 170 : 1e partie


Texte original néerlandais

Keervers : Ghelooft moet syn dat kindekijn
                   Ghelooft moet syn dat maechdekijn,
                   Nu ende ewellijkc tot alre tijt.

1. Drie cohinghen onbecande,
    Quament doen offerhande,
    Eut Orienten lande
    Den Heer ghebenedijt.

2. Keervers
    Die enghelen songhen scone:
    Glorie in den trone,
    Te eren ende ten love
    Den kinde, seker sijt.

3. Keervers
    Dat kint van duechten rijcke
    Bracht ons hier in aertrijke
    Den Vrede ghewaerlijcke;
    Die herder hadden iolijt.

4. Keervers
    Myrrhe offerte iaspar,
    Wierook die coninc Melchior,
    Daer na gout Balthazar;
    Dies niet en gelooft, vertijt.
   
    Keervers
   
   
   
   
   

Visiteurs en ligne

118760
Aujourd'huiAujourd'hui26
HierHier363
Cette semaineCette semaine2025
Ce moisCe mois1148
Tous les joursTous les jours1187604
Template by JoomlaShine