« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

JEUDI SAINT
AMOUR DES FRERES

 

                                    LA OU EST L'AMOUR ET LA BONTE to
             
                              UBI CARITAS ET AMOR

 

      (Antienne) :
 1.  Là où est l'amour / et la bonté,                 1. Ubi caritas / et amor
      Là où est l'amour,/ là se trouve Dieu.           Ubi caritas,/ ibi Deus est.

(I)   2. L'amour de Jésus : nous a unis,                  2. Congregavit nos/ in unum,
           L'amour de Jésus / en un même corps.            Congregavit nos/ Christi amor.

                  
(II) 3. Réjouissons-nous / en Jésus-Christ,              3. Exultemus et / in ipso,
          Réjouissons-nous / et soyons heureux.            Exultemus et/ jucundemur.

(Antienne) : 1. Là où est l'amour/ ...

(I)  4. Craignons et aimons / le Dieu vivant,            4. Timeamus et/ amamemus 
          Craignons et aimons / Dieu, le Tout-puissant.   Timeamus et/ De-um vivum.

(II) 5. Aimons-nous du cœur / en vérité,                 5. Et ex corde/ diligamus
          Aimons-nous du cœur / dans l'humilité.           Et ex corde/ -- sincero.

(Antienne) : 1. Là où est l'amour/ ...

(Gloria)           Gloire au Père, au Fils,/ au Saint-Esprit,
                      Maintenant, toujours,/ pour l'éternité. Amen.

(Antienne)   1. Là où est l'amour/ ...

 

 

 

Texte :

  latin :     Ubi caritas et amor, chant antiphoné le Jeudi-Saint,
               pendant la cérémonie  du Lavement des pieds
               (St Gall,Suisse, 8e Siècle)

français :  Là où est l'amour et la bonté,
               strophe 1. Yves Kéler, 1989, dans CARillons 64,1989
               strophes 2-5 : Yves Kéler, 11.4.2005
               

 Mélodie : Ubi caritas et amor
               Jacques Berthier, Taizé
               CARillons 64,1989

 

                 
                 Le texte:

                 Ubi caritas est pris des antiphones chantées pendant l'office du Lavement des pieds, lors de la messe du dernier repas du Christ, le Jeudi Saint ( Office de l'Institution de la Cène). Comme l'est tout l'office du Jeudi Saint, cette hymne est intimement liée à l'eucharistie et à la Cène. Dans l'Eglise romaine, elle est aussi employée dans les offices de l'exposition du Saint-Sacrement. Le chant semble remonter au couvent de St Gall, en Suisse, dans lequel sont nées plusieurs hymnes célèbres, dont " Puer natus in Bethlehem ", Un enfant naît à Bethléhem..

        Une tradition récente donne " Ubi caritas et amor ", Là où est la charité et l'amour, mais certains manuscrits très anciens donnent " Ubi caritas est vera ", Là où l'amour est vrai. Le Missel romain courant privilégie la forme récente. Le Missel romain de 1962 et la musique classique donnent la forme ancienne.                             ( d'après Earthlink, Thesaurus, Hymni)  

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

102827
Aujourd'huiAujourd'hui237
HierHier271
Cette semaineCette semaine1277
Ce moisCe mois4628
Tous les joursTous les jours1028271
Template by JoomlaShine