« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

GLORIA



    NOUS T’ADORONS, DIEU TOUT-PUISSANT
           Wir beten, grosser Gott, dich an

       Mélodie : Allein Gott in der Höh sei Ehr
                    Gloire à ton nom, ô Dieu de paix 

 

 

1. Nous t’adorons, Dieu tout-puissant,

    Nous t’adorons des lèvres,

    Nous célébrons ton nom très grand

    Nous t’implorons sans trêve.

    Regarde à nous du haut du ciel,

    Prends sous ta garde, ô Eternel,

    Tous tes croyants fidèles.

 

2. A haute voix, venez, louons

    Le Dieu saint dans son temple.

    Pour son amour, venez, rendons

    Lui grâces tous ensemble.

    Pour lui qu’on chante à belle voix

    Pour lui qu’on offre dans la joie,  

    Les cœurs en sacrifice.

  

 

1. Wir beten, grosser Gott, dich an,

    Wir falten unsre Hände,

    Wir preisen deine Huld und Macht,

    Und loben dich ohn Ende,

    Wollst niedersehn von deinen Höhn

    Auf uns, die gläubig zu dir stehn, 

    Uns segnen uns uns stärken.

 

2. Mit lauter Stimme lasst uns Gott

    In seinem Tempel preisen

    Für seine Lieb und Vaterhuld,

    Ihm Lob und Dank erweisen.

    Ihm lasst uns Opfer bringen dar,

    Wie Jesus einst am Kreuze bracht

    Für unser Heil und Leben.

 



 

Texte

Wir beten, grosser Gott, dich an
Auteur non indiqué
dans Laudate
Gesänge aus dem katholischen Andachtsbuche
Laudate, im Gebrauch bei den Volksandachten
im Bistum Augsburg, Augsburg 1904 Nr 14
fr. : Yves Kéler 13.2.2014 Bischwiller

Mélodie

Allein Gott in der Höh sei Ehr
Nikolaus Decius , 1539
EKG 131, RA 135, EG 179
fr : Gloire à ton nom, ô Dieu de paix
LP 213, NCTC 214, ARC 261, ALL41/01 et 41/02

Le texte

Le texte est censé, d’après le sous-titre « Gloria » mettre le Gloria en forme strophique, mais en fait c’est le Laudamus, 2e partie du Gloria, qui est ici développé, de fait dans la 1e strophe : « Adoramus te – Wir beten dich an – Nous te louons » , « Glorificamus te – Wir preisen dich – nous te glorifions », « Laudamus te – und loben dich ». Le « propter magnam gloriam tuam » est transposé dans « Deine Huld und Macht – A cause de ta grande gloire. » Le « Miserere nobis – erbarm dich unser » est repris dans « Wollst niedersehn auf uns - Veuille regarder vers nous. »

La 2e strophe reprend les mêmes thèmes, mais les oriente vers le sacrifice de la messe dans les 2 avant-derniers vers. Leur texte original est « Ihm lasst uns singen, das Opfer bringen, Das Jesus einst am Kreuze bracht – Chantons-lui, Apportons lui le sacrifice Que Jésus jadis fit sur la croix. » J’ai modifié cette partie du texte allemand. De ce fait la traduction française modifie aussi le texte, en gardant le sacrifice, mais celui des cœurs et des vies. Selon I Pierre 2/5 : « Afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. »

La mélodie

La mélodie d’origine n’est pas accompagnée de ses sources. J’ai recomposé le texte sur « Allein Gott in der Höh sei Ehr – Gloire à ton nom, ô Dieu de paix », de Nikolaus Decius 1539, qui met en musique et en strophes le « Gloria – Laudamus. » Le rythme général du chant catholique le permet, à condition d’ajouter un vers à rime libre pour la fin.

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

104640
Aujourd'huiAujourd'hui111
HierHier243
Cette semaineCette semaine888
Ce moisCe mois6171
Tous les joursTous les jours1046404
Template by JoomlaShine