« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

VERS DIEU UN PEUPLE AVANCE Es wandern Gottes Leute

 

VERS DIEU UN PEUPLE AVANCE tt
Es wandern Gottes Leute

Mélodie : Es kommt ein Schiff geladen

 

 

 

1. Vers Dieu un peuple avance

    Dans ce temps de l’Avent.

    L’étoile les devance,

    Qui se lève en ce temps.

 

2. Dans le désert ils marchent,

    La nuit devient clarté.

    L’étoile qui les garde

    Veut les accompagner.

 

3. Avec bergers et princes

    Ils vont vers Bethléem.

    Ils ont faim, mais s’élancent :

    Dieu donnera le pain !

 

4. Ils sont heureux, ils entrent,

    La crèche les attend.

    Ils prient le Christ au centre,

    Le Fils de Dieu, enfant.

 

                            *

 

5. Enfant, fais-nous connaître

    Dans ce lieu ton salut.

    Dehors sous la fenêtre,

    Il fait sombre, il fait nuit.

 

6. Prends, que tout t’appartienne,

    Aussi tous nos péchés,

    Et que nos cœurs se tiennent

    A toi et ta bonté.

 

7. Accepte nos louanges,

    Nos hymnes et nos chants,

    Reçois aussi l’hommage

    De tous, petits et grands.

 

8. Ecoute nos cantiques

    Sur les plus beaux des tons

    Et les mots magnifiques

    Que nous te dédions.

   

9. Fais donc que notre marche

    Avec toi, Jésus-Christ,

    A toi lie et attache

    Nos corps et nos esprits.

 

1. Es wandern Gottes Leute 

im seligen Advent.

der Stern gestern und heute

zu ihren Häuptern brennt.

 

2. Sie wandern durch die Wüste.

die Nacht wird ihnen hell.

der Stern. mit dem Gott grüßte.

bleibt treulich ihr Gesell.

 

3. Mit Hirten und mit Fürsten

ziehn sie zu Davids Stadt.

sie hungern und sie dürsten,

Gott aber macht sie satt.

 

4. Sie kommen froh und treten

bei Stall und Krippe ein,

sie knien und sie beten

zu dem Gott-Kindelein:

 

                         *

 

5. Ach Kindlein. mach uns alle

hier deines Heils gewiß.

denn draußen vor dem Stalle

ist lauter Finsternis.

 

6.Nimm alles, was wir haben.

nimm unsre Not und Schuld.

laß unser Herz sich laben

an deiner Gotteshuld!

 

7.Ach nimm auch unser Lallen

und Loben dir zum Ruhm.

und laß uns dir gefallen,

Herr. als dein Eigentum!

 

8. Wir möchten dir wohl singen

ein Lied im schönern Ton.

so laß es uns gelingen

dereinst vor deinem Thron.

 

9. Jetzt aber lass uns gehen

Mit dir, Herr Jesu Christ,

mit sterben, mit erstehen,

und bleiben, wo du bist.

 

         Texte        Es wandern Gottes Leute

                          Heinrich Vogel

                          dans Von der Krippe zur Krone

                          Daniel Roser

                          Eine Gedichtsammlung für die Festzeiten des

                          Kirchenjahres

                          Christliche Verlagsanstat Konstanz 1962

                          fr. : Yves Kéler 9.9.2015

 

         Mélodie    Es kommt ein Schiff geladen

                          Gesangbuch Andernach 1648,

                          sur une base médiévale : Kathrinenlied

                          Texte : Hans Tauler 1300-1361

                                      Daniel Sudermann 1550-1631

                          RA 4, EG 8

                          fr. : Des cieux vers vous s’avance  (Lutz) Avent

                                 NCTC 164, ALL 31/07

 

 

 

Le texte

         1ère partie, str. 1 à 4 :  Le chant parle deux fois d’une étoile qui dirige un peuple en marche. C’est probablement l’étoile du Messie vers lequel vont les fidèles, ou qui les dirige. La Bible ne donne pas ce thème de l’étoile qui guide le peuple. En revanche, celle-ci guide les mages. Il semble qu’il y a eu un glissement de l’étoile des mages vers Noël puis vers l’Avent. Plusieurs chants allemands y font allusion.

         Le chant développe une idée originale : le peuple de Dieu va à Bethléem, la cité de David, et entre dans l’étable où il trouve le Messie. Or dans la tradition juive, le messie apparaît à Jérusalem, sur la montagne sainte de Sion, dans le temple, et c’est vers cette ville que les prophètes font marcher le peuple. Ce que Jésus illustre dans la scène de la purification du temple, maison de Dieu et sa maison, qu’il vide des commerçants en tant qu’il est le messie.

         La 2e partie du chant, strophes 5 à 9 : est notre consécration au Christ, corps et âme, et acceptation du salut apporté par le Christ. L’adoration est réalisée par des chants, str. 7 et 8. La dernière strophe reprend le début et la marche avec le Christ.

        Heinrich Vogel, né en 1902 à Pröttlin(Westpriegnitz), pasteur, en 1935 enseignant à la Haute école de l’Eglise confessante à Berlin, en 1946 professeur de dogmatique à Berlin, où il mourut. Un chant de lui est dans EG 292 : « Das ist mir lieb, dass du mich hörs. », sur une mélodie de Hans Petzold de 1966 (faisait partie de l’Eglise confessant, mort à Eisenach.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

102871
Aujourd'huiAujourd'hui192
HierHier218
Cette semaineCette semaine1724
Ce moisCe mois5075
Tous les joursTous les jours1028718
Template by JoomlaShine