« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

LITT F DIV  INVOCAVIT WIR RUFEN LAUT

 

POEMES DIVERS

 

                                                                INVOCAVIT, FORT, APPELEZ! to

                                                                Invocavit wir rufen laut

 

                                                               Goethe, Wolfgang von

 

 

1. Invocavit, fort, appelez!

    Reminiscere, que ne suis-je marié!

 

2. Les oculi vont çà et là,  

    Laetare, Trop ne vous réjouissez pas.

 

3. Judica pas trop dur jugez

    Palmarum, partout répandez.

 

4.  Les oeufs de Pâques font heureux

    Beaucoup de Quasimodo geniti

 

5. Misericordias, il nous en faut,

    Jubilez, c’est un grand cadeau

 

6. Cantate rend l’esprit joyeux   

    Rogate ne profite qu’à peu

 

7. Exaudi nous à chaque instant,

    Esprit, toi qui fermes le ban.

   

   

 Transcription en français

 

1. Invoquez Dieu et l’appelez!

    Pense à moi, que ne suis-je marié!


2. Les yeux de tous vont çà et là,   

    Réjouissez, mais de trop pas.

 

3. Juge-nous, mais pas trop dur

    Rameaux, répandez fort.

 

4. Les oeufs de Pâqes rendent heureux

    Beaucoup de nouveau-nés.

 

5. Miséricorde, il nous en faut,

    Jubilez, c’est un grand cadeau.

 

6. Chanter rend l’esprit tout heureux,

    Prier ne profite qu’à peu.

 

7. Exauce-nous à chaque instant,

    Esprit, toi qui fermes le ban.

 

1. Invocavit wir rufen laut;                            

Reminiscere o wär' ich Braut!

 

2. Die Oculi geh'n hin und her;

Laetare drüber nicht so sehr!

 

3. O Judica uns nicht so streng!                      

Palmarum streuen wir die Meng'.

 

4. Auf Ostereier freu'n sich hie

Viel Quasimodo Geniti.

 

5. Misericordias brauchen wir all',                 

Jubilate ist ein seltner Fall.

 

6. Cantate freut der Menschen Sinn,

Rogate bringt nicht viel Gewinn.

 

7. Exaudi uns zu dieser Frist,                          

Spiritus, der du der letzte bist.                    

 

 

Transcription en allemand

 

1. Er hat mich gerufen, wir rufen laut,

Gedenke mein, o wär ich Braut!


2. Die Augen gehn hin und her:

Freuet euch dfrüber nicht zu sehr.

 

3. O Richte uns nicht so streng!

Palmzweige streuen wir die Meng’

 

4. An Ostereier freuen sich hie

Viel Neueugeborenen Kinder.

 

5.Barmherzigkeit brauchen wir all!

Jubelt, ist ein seltener Fall;

 

6. Singet freut der Menschen Sinn,

Betet bringt nicht viel Gewinn.

 

7. Erhöre uns zu dieser Frist,

Heilger Geist, der du der letzte bist.

 

 

 

Le texte

        Goethe, comme tous les poètes, s’amusait avec des rimailleries et des jeux de mots. Ici un exemple avec les noms latins des dimanches de la Passion et de Pâques, avec pour fin de liste le Saint-Esprit de la Pentecôte. Goethe a sauté l’Ascension, car ce n’est pas un dimanche.

         But de l’opération : retenir les noms des dimanches. Les noms de ces dimanches proviennent de l’antienne du Psaume au début de la messe. Par exemple : Invocavit : « Invocavit me et respondi-Il m’a invoqué et j’ai répondu. » G. pred le sens du verve et fait un commentaire illustratif. De là l’appellation du poème : « Versus memoriales-Vers pour la mémoire. »

 Mélodie

 Le texte n’est pas à chanter. Mais on peut, si l’on veut s’y amuser, employer la mélodie « Vom Himmel hoch » ou « Erhalt uns, Herr, bei deinem Wort. », pour la prtie „Passion“ et la mélodie „Erschienen ist der herrlich Tag „, pour la partie de Pâques.

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

103803
Aujourd'huiAujourd'hui302
HierHier325
Cette semaineCette semaine1425
Ce moisCe mois6292
Tous les joursTous les jours1038038
Template by JoomlaShine