« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

Rameaux GLOIRE ET LOUAGE HONNEUR A TOI Gloria, Laus et honor tibi

 

                              GLOIRE ET LOUANGE, HONNEUR A TOI

                                      Gloria, Laus et honor tibi

                           Attribué à Theodulphe d’Orléans (+820)

                     Mélodie : Vous saints ministres du Seigneur

 

 

1. Gloire et louange, honneur à toi,

    A qui les enfants « Hosanna »

    Ont chanté sur le beau chemin

    A l’entrée de Jérusalem.

 

2. Roi d’Israël, fils de David,

    Au nom du Seigneur, un Messie,

    Tu viens à nous depuis les cieux,

   Vrai fils d’Adam et Fils de Dieu.

 

3. Le choeur des anges loue aux cieux

    Et l’homme mortel avec eux

    Les créatures de partout

    Avec eux réunies te louent.

 

4. Avec des palmes vont lete s Juifs,

    Avec des hymnes nous ici,

    Pour t’acclamer, J ésus souffrant,

    Te célébrer, Seigneur vivant.

 

5. Eux acclamaient qui va souffrir,

    Nous célébrons ton souvenir,

    Pour te louer, Jésus vivant,

    Près de ton Père aux cieux régnant.

 

6. Ils t’ont plu, Seigneur, fais aussi

    Que nous te plaisions aujourd’hui.

    Toi qui mourus sr une croix,

    Reçois-nous et entend nos voix.

                                 Amen.

                         (sur la dernière note)

 

 

1. Gloria, laus et honor tibi sit, Rex Christe, Redemptor,

    Cui puerile decus prompsit Hosanna pium.

 

 2. Israel es tu Rex, Davidis et inclyta proles,

    Nomine qui in Domini, rex benedicte, venis.

   

   

 3. Coetus in excelsis te laudat caelicus omnis,

    Et mortalis homo, et cuncta creata simul.

   

   

 4. Plebs hebraica tibi cum palmis obvia venit ;

    Cum prece, voto,hymnis, adsumus ecce tibi.

   

   

 5. Hi tibi passuro solvebant munia laudis ;

    Nos tibi regnanti pangimus ecce melos.

   

   

 6. Hi placuere tibi, placeat devotio nostra ;

    Rex bone, rex clemens, cui bona cuncta placent.

   

   

 

 

 

         Texte      Gloria , laus, honor tibi, Rex Christe, Redemptor

                        Attribué à l’évêque Théodulphe d’Orléans + 820

                        fr. : Yves Kéler 6.11.2017, Bischwiller

 

         Mélodie Vous saints ministres du Seigneur

                       (= Bénissons Dieu, le seul Seigneur Chapal)

                        NCTC 134, ARC 134, ALL 134

                       alld.  Herr Gott, dich loben alle wir

                                RA 142, EG EG 300

                                Herr unser Gott, dich loben wir

                                (le chant n’est pas dans RA et EG)

 

Texte latin et traduction allemande catholique

Lateinischer Text nach Graduale Romanum 1974

deutsche Übertragung nach Gotteslob 1975

 

Ruhm und Preis und Ehre sei dir, Erlöser und König!

 

Cui puerile decus prompsit Hosanna pium.

Jubelnd rief einst das Volk sein Hosianna dir zu.

Vers 1

Israel es tu Rex, Davidis et inclyta proles:

Du bist Israels König, Davids Geschlechte entsprossen,

 

Nomine qui in Domini, Rex benedicte, venis.

der im Namen des Herrn als ein Gesegneter kommt.

Vers 2

Coetus in excelsis te laudat caelicus omnis,

Dir lobsingen im Himmel ewig die seligen Chöre;

 

Et mortalis homo, et cuncta creata simul.

so auch preist dich der Mensch, so alle Schöpfung zugleich.

Vers 3

Plebs Hebraea tibi cum palmis obvia venit:

Einst mit Zweigen in Händen eilte das Volk dir entgegen;

 

Cum prece, voto, hymnis, adsumus ecce tibi.

so mit Lied und Gebet ziehen wir heute mit dir.

Vers 4

Hi tibi passuro solvebant munia laudis:

Dort erklang dir der Jubel, als du dahingingst zu leiden;

 

Nos tibi regnanti pangimus ecce melos

dir, dem König der Welt, bringen wir hier unser Lob.

Vers 5

Hi placuere tibi, placeat devotio nostra:

Hat ihr Lob dir gefallen, nimm auch das unsre entgegen,

 

Rex bone, Rex clemens, cui bona cuncta placent.

großer König und Herr, du, dem das Gute gefällt.

 

Lateinischer Text nach Graduale Romanum 1974

deutsche Übertragung nach Gotteslob 1975

 

 

Le texte

 

 

       Cette hymne des Rameaux est traditionnellement attribuée à l‘évêque Théodulphe d’Orléans, mort en 820, comme chant de procession des Rameaux. Elle aurait été composée en prison à l’abbaye Saint-Aubin d’Angers vers 810-815. Il semble que Théodulfe est mort en détention.

 

      Or il se trouve que cette hymne est plus ancienne, puisqu’elle se trouve dans le Graduel de Sainte Cécile du Trastevere, à Rome, et fait partie de la catégorie du chant vieux-romain, le chant officiel papal. Cette hymne a été notée en 1071, dans le Graduel cité, folio 69v.Le chant remonterait  au milieu du 8e siècle. Ce rituel romain fut introduit dans le royaume carolingien.

 

Le chant sert toujours dans les Eglises catholique, anglicane et luthérienne.Sa partie finale est un Responsorium

 
 

Cui puerile decus prompsit Hosanna pium.

Jubelnd rief einst das Volk sein Hosianna dir zu.

Vers 1

Israel es tu Rex, Davidis et inclyta proles:

Du bist Israels König, Davids Geschlechte entsprossen,

 

Nomine qui in Domini, Rex benedicte, venis.

der im Namen des Herrn als ein Gesegneter kommt.

Vers 2

Coetus in excelsis te laudat caelicus omnis,

Dir lobsingen im Himmel ewig die seligen Chöre;

 

Et mortalis homo, et cuncta creata simul.

so auch preist dich der Mensch, so alle Schöpfung zugleich.

Vers 3

Plebs Hebraea tibi cum palmis obvia venit:

Einst mit Zweigen in Händen eilte das Volk dir entgegen;

 

Cum prece, voto, hymnis, adsumus ecce tibi.

so mit Lied und Gebet ziehen wir heute mit dir.

Vers 4

Hi tibi passuro solvebant munia laudis:

Dort erklang dir der Jubel, als du dahingingst zu leiden;

 

Nos tibi regnanti pangimus ecce melos

dir, dem König der Welt, bringen wir hier unser Lob.

Vers 5

Hi placuere tibi, placeat devotio nostra:

Hat ihr Lob dir gefallen, nimm auch das unsre entgegen,

 

Rex bone, Rex clemens, cui bona cuncta placent.

großer König und Herr, du, dem das Gute gefällt.

 

Lateinischer Text nach Graduale Romanum 1974

deutsche Übertragung nach Gotteslob 1975

 

 

Le texte

 

 

       Cette hymne des Rameaux est traditionnellement attribuée à l‘évêque Théodulphe d’Orléans, mort en 820, comme chant de procession des Rameaux. Elle aurait été composée en prison à l’abbaye Saint-Aubin d’Angers vers 810-815. Il semble que Théodulfe est mort en détention.

 

      Or il se trouve que cette hymne est plus ancienne, puisqu’elle se trouve dans le Graduel de Sainte Cécile du Trastevere, à Rome, et fait partie de la catégorie du chant vieux-romain, le chant officiel papal. Cette hymne a été notée en 1071, dans le Graduel cité, folio 69v.Le chant remonterait  au milieu du 8e siècle. Ce rituel romain fut introduit dans le royaume carolingien.

 

Le chant sert toujours dans les Eglises catholique, anglicane et luthérienne.Sa partie finale est un Responsorium

Visiteurs en ligne

102930
Aujourd'huiAujourd'hui30
HierHier247
Cette semaineCette semaine528
Ce moisCe mois5661
Tous les joursTous les jours1029304
Template by JoomlaShine