« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

HOSANNA, FILS DE DAVID Hosianna Davids Sohn

 

AVENT 1er

 

HOSANNA, FILS DE DAVID

Hosianna Davids Sohn

 

Benjamin Schmolck

 

Mélodie : Meinen Jesum lass ich nicht I

 

 

1. Hosanna, Fils de David,

    Entre en Sion, dans sa ville.

    Oui, prolamez son honneur,

    Répandez-lui mille palmes.

    Ouvrez son chemin, marchez,

    Pour qu’il puisse ici entrer.

 

2. Hosanna, sois acclamé,

    Viens à nous, à la rencontre

    Notre cœur est préparé,

    A tes pieds il se prosterne.

    Par nos portails entre ici,

    Tu dois être bienvenu.

 

3. Hosanna, Roi de la paix,

    Roi de gloire, héros des luttes,

    Tout ce que tu auras fait

    Est un butin de bataille.

    Ta droite est bien élevée,

    Ton royaume est assuré.

 

4. Hosanna, notre hôte aimé,

    Vois, nous sommes tes disciples

    Ceux que tu as appelés.

    Rends-nous tous, tout inlassables, 

    De ton sceptre serviteurs,

    Sois, toi seul, notre Seigneur.

 

5. Hosanna, oui viens bientôt,

    Fais-nous goûter ta tendresse.

    Tu seras le Serviteur

    Dont la majesté s’efface.

    Ah ! déjà connaît Sion

    Le Fils de Dieu, de David.

 

6. Hosanna, viens nous aider,

    Fais que tout nous réussisse

    Et que sans hyporisie

    Nos cœurs soient un sacrifice

    Tu ne veux pas candidat

    qui ne t’obéirait pas.

 

7. Hosanna, oui, laisse-nous

    Aux Oliviers une place,

    Jusqu’au jour où nous pourrons

    Te chanter un nouveau Psaume,

    Là-bas dans ton Bethphagé.

    Hosanna dans les hauts lieux !

 

8. Hosanna auprès, au loin,

    Hâte-toi vers nos demeures,

    Béni du Seigneur et Oint,

    Pourquoi rester à la porte ?

    Hosanna ! Es-tu bien là ?

    Oui, tu viens, Alléluia !

 

 

Hosianna, Davids Sohn
Kommt in Zion eingezogen,
Ach bereitet ihm den Thron,
Setzt ihm tausend Ehrenbogen.
Streuet Palmen, machet Bahn,
Dass er Einzug halten kann.

 

 

 

2. Hosianna, sei gegrüsset!
Komm, wir gehen dir entgegen,
Unser Herz ist schon gerüst,
Will sich dir zu Füssen legen.
Zeuch zu unsern Tooren ein,
Du sollst uns willkommen sein.

 

 

 

 

3. Hosianna, Friedensfürst,
Ehrenkönig, Held im Streite,
Alles, was du schaffen wirst,
Das ist unsre Siegesbeute.
Deine Rechte bleibt erhöht,
Und dein Reich allein besteht.

 

 

 

4. Hosianna, lieber Gast,
Wir sind deine Reichsgenossen,
Die du dir erwählet hast;
Ach so lass uns unverdrossen
Deinem Scepter dienstbar sein;
Herrsche du in uns allein.

   

 

 

5. Hosianna, komme bald,
Lass uns deine Sanftmut küssen;
Wollte gleich die Knechtsgestalt
Deine Majestät verschliessen,
Ei, so kennet Zion schon
Gottes und auch Davids Sohn

 

 

 

6. Hosianna, steh uns bei,
O Herr, hilf, lass wohl gelingen,
Dass wir ohne Heuchelei
Dir das Herz zum Opfer bringen.
Du nimmst keinen Jünger an,
Der dir nicht gehorchen kann.

 

 

 

7. Hosianna, lass uns hier
An den Ölberg dich begleiten,
Bis wir einstens für und für
Dir ein Psalmenlied bereiten;
Dort ist unser Bethphage.
Hosianna in der Höh.

 

 

 

 

8. Hosianna nah und fern.
Eile bei uns einzugehen.
Du Gesegneter des Herrn,
Warum willst du draussen stehen?
Hosianna, bist du da?
Ja du kommst, Halleluja!

 

 

          Texte       Hosianna, Davids Sohn

                          Benjamin Schmolck ( 1672-1737)

                          Fr. : Yves Kéler, 11.12.2017 Bischwiller

 

:          Mélodie  Meinen Jesum lass ich nicht I

                          Johann Ulich 1674

                          RA 354, EKG 251, EG 402

 

Le texte                         

 

        Benjamin Schmolck écrit là un chant pour l’entrée du Christ à Jérusalem, destiné au 1er dimanche de l’Avent, ou encore à celui des Rameaux. Il rappelle diverses circonstances de cette entrée : chaque strophe en illustre une autre. Il cite les lieux en rapport, le jardin des Oliviers et Bethphagé, partie du mont des Oliviers qui fait face à la ville de Jérusalem.  Il demande à Jésus de nous ménager une place au jardin des Oliviers et un lieu de rencontre à Bethphagé, allusion à la montagne du Sermon e à celle de la multiplication des pains.

 

Visiteurs en ligne

106936
Aujourd'huiAujourd'hui153
HierHier472
Cette semaineCette semaine153
Ce moisCe mois7788
Tous les joursTous les jours1069367
Template by JoomlaShine