3e TRINITE, 3e psaume
PSAUME 32

 


             OH ! NIENHEUREUX CELUI  A QUI, DANS SA MISERE
                                          ( Révision de
           Cantiques Spirituels de Strasbourg 1758,1808, n° 115)

                                       Psaume 32

                         Mélodie : Nun danket alle Gott

 


1. Oh ! Bienheureux celui, à qui dans sa misère,                v.1
    L’Eternel ne veut pas démontrer sa colère !
    Heureux qui se repent et dont les lourds péchés
    Par Dieu, dans sa pitié, vraiment sont pardonnés !

2. Heureux est le pécheur, que le regret anime,                      v.2
    Qui obtient du Seigneur le pardon de ses crimes :
    Dès que son cœur serré des remords qu’il ressent
    Reconnaît son erreur, Dieu se montre clément.

3. Tant que je m’obstinais à garder le silence,                       v.3
    Voulant nier mes maux et voiler mes souffrances,
    Et taire mon secret, en pensant les cacher,
    Je ressentais mes os flétrir et dessécher.

4. Je sentais nuit et jour, Seigneur, ta main puissante,           v.4
    Qui se posait sur moi, devenir plus pesante.
    Alors je vis mon corps, dans cette extrémité,
    Périr ainsi qu’un champ desséché par l’été !

5. Mais dès que j’eus sans fraude et sans hypocrisie             v.5
    Sincèrement pleuré les fautes de ma vie,
    Et que j’eus confessé tout ce que j’avais fait,
    J’ai senti ton pardon et son puissant effet.

                            PAUSE

6. Ainsi celui, Seigneur, que ton amour éprouve                  v.6
    Te cherchera, ô Dieu, au temps où l’on te trouve,
    Et quand le pire mal ici l’assaillirait,
    Pour l’ôter du péril ton bras le sauverait.

7. Voici pourquoi en toi je cherche un sûr asile :                  v.7
    A l’abri de ta main, je sens mon cœur tranquille,   
    Et chaque jour nouveau, ici j’aurai sujet
    De louer les bienfaits que ta bonté m’a faits.

                               PAUSE

8. Dieu parle, il nous appelle : « Approchez pour entendre    v.8
    Ce que ma bouche veut maintenant vous apprendre.
    Ecoutez-moi, dit-il, ne vous détournez pas :
    Mon Esprit, ma Parole éclaireront vos pas ! »

9. Arrêtez, insensés, cessez d’être semblables                        v.9
    A la bête obstinée, aux chevaux indomptables,
    Dont il faut réprimer les dangereux efforts
    En bridant leur fureur par des freins et des mors.

10. Le pécheur endurci sera puni de même                             v.10
      Par Dieu de châtiment et de rigueur extrême.
      Mais qui fera de lui son unique soutien
      Sera son protégé, béni, comblé de biens.

11. Entonnons notre chant, fidèles, qu’on entende                  v.11
      Bénir Dieu, le Puissant, à qui va notre offrande !
      Que nos cœurs, tant comblés par sa grande bonté,
      Célèbrent son amour à perpépuité !

Gloria

12. Gloire et louange à Dieu, qui créa ciel et terre,
      Gloire et louange au Chjrist, Rédempteur, Fils du Père,
      Et gloire au Saint-Esprit, Puissant, Consolateur,
      Gloire au Dsieu trois fois saint, le Sauveur et Seigneur !

 


             Texte :             Bienheureux le mortel ! à qui dans sa misère
                                     Ps 32
                                     traduction anonyme d’un original allemand
                                     Cantiques spirituels de Strasbourg 1758,1808, nr 115
                                     rév + Gloria : Yves Kéler 15.2.07

             mélodie :         Nun danket alle Gott
                                     Johann Crüger 1653
                                     RA 331, EG 321
                                     Béni soit le Seigneur
                                     LP174, NCTC 260, ARC 249, ALL 42/03