« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

                                                       VOLE, ANGE GARDIEN

                                                            Schutzangala, fliag

 

                                                       Charles Zumstein, Alsace

                                                      Mélodie :Schutzangala, flag

 

1. Vole, ange gardien

Chez le père au front,

Salue et dis-lui bien

Que nous voulons supporter

Souci, maux et douleurs

Si seulement lui va bien !

 

2. Vole, ange gardien

Chez le père au front,

- Les canons tonnent là-bas -

Mets-le à l’abri et protègr-le

Qu’aucun mal ou danger

Ne lui torde un cheveu

 

3. Vole, ange gardien

Chez le père au front,

Ramène-le entier avec ses membres

A moi et à la mère

Vole, ange gardien

Chez le père au front.

 

1. Schutzangala fliag

Zum Vàter fliag in Krieg ! -
Griass'n, un tüa ihm sàga
Àss willig mir ertràga

Dr Kummer, 's Leid un's Weh,
Wenn's ihrn num güat tüat ge~

 

 


2. Schutzangala fliag,

Zum Vàter fliag in Kriag ! -
Wenn dert d'Kànona blitza,
Tüa b'schirma ihn un b'schitza
Àss ihm kè Not, kè G'fohr

Nit krimmt a einzig Hoor ! –

 

 

3. Schutzangala fliag,

Zum Vàter fliag in Kriag ! -
Bring ihn mit gsunda Glieder
Mir un dr Müater wieder ! -
Schutzangala fliag,

Zum Vàter fliag in Kriag !

          Texte        Schutzangala, fliag

                          Charles Zumstein, Alsace

                          fr. : Yves Kéler 22.11.2016, Bischwiller

          Mélodie    Schutzangala, fliag

                          Mélodie populaire                     

 

Le texte

      Cette prière d’enfant à l’ange gardien est typique du catholicisme de Sud de l’Alsace, d’une époque où l’on créait des hypostases de Dieu, telles l’ange gardien ou la Vierge Marie. L’ange gardien se rencontre aussi chez les protestants, mais moins. Il s’agit d’une conception romantique et individualiste de la foi. Si Dieu veut s’occuper de chacun, il n’y parvient pas seul. Il place donc un ange à côté de chaque fidèle, idée qui vient de l’Ancien Testament.

 Les familles tremblaient pour leurs soldats, qui risquaient la mort ou la perte d’un membre. La mère avait besoin de son mari, pour être soulagée des lourdes tâches que le mari, en partant à la guerre, lui avait laissées. Sans parler du côté sentimental, qui con cerne aussi les enfants.

 La langue employée est l’alsacien du haut-Rhin, caractérisé par la prononciation finale forte du –a ; »Schtzanagala, flag » au lieu de « Scutzengele, fleih » dans le Bas-Rhin. L’alsacien du Sud tire sur le suisse alémanique, celui de Nord sur le Bade et la Pfalz.

 

 

 

Visiteurs en ligne

105488
Aujourd'huiAujourd'hui135
HierHier305
Cette semaineCette semaine440
Ce moisCe mois5081
Tous les joursTous les jours1054886
Template by JoomlaShine