« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

 

 

CHANT DE MARCHE DES SS

 

 

La publication de ce type de chant nazi ne signifie pas une adhésion aux idées du nazisme. Bien au contraire. L'intérêt de ces textes est historique et documentaire. Si on veut combattre les idées de l'adversaire, il faut les connaître.

 

 

 

 

VONT LES SS A L’ENNEMI

 SS marschiert in Feindesland

 

 

 

 

1. Vont les SS à l’ennemi,

    Chantant un chant d’enfer.

    A la Volga on nous a mis,

    Nous sifflotons notre air.

    Nous nous fichons d’en haut, d’en bas,

    Et le monde entier peut bien

    Nous maudire ou crier «  A bas »,

    Comme il plaît à chacun.

 

Refrain :

    Où nous sommes, c’est toujours : « En avant ! »

    Et le Diable rit fort et carrément,

    Ha, ha, ha, ha, ha, ha !

    Nous combattons pour l’Allemagne,

    Nous combattons pour Hitler,

    Le rouge n’aura jamais la paix !

   

2. Nous nous battons dans maint combat,

    Au Nord, Sud, Est et Ouest,

    Et sommes prêts à mettre à bas,

    Les rouges, cette peste.

    La SS ne dort pas, elle anéantira

    Ce qui trouble le sort de l’Allemagne :

    Et si nous perdons dans nos rangs

    Des gens, pas de recul en campagne.

 

Refrain

 

 

SS marschiert in Feindesland,

Und singt ein Teufelslied.

Ein Schütze steht am Wolgastrand,

Und leise summt er mit.

Wir pfeifen auf Unten und Oben,

Und uns kann die ganze Welt

Verfluchen oder auch loben,

Grad wie es ihnen gefällt.

 

Kehrvers :

Wo wir sind da geht's immer vorwärts,

Und der Teufel der lacht nur dazu!

Ha, ha, ha, ha, ha!

Wir kämpfen für Deutschland,

Wir kämpfen für Hitler,

Der Rote kommt nie mehr zur Ruh'.

 

Wir kämpften schon in mancher Schlacht,

In Nord, Süd, Ost und West.

Und stehen nun zum Kampf bereit,

Gegen die rote Pest.

SS wird nicht ruh'n wir vernichten,

Bis niemand mehr stört Deutschlands Glück.

Und wenn sich die Reihen auch lichten,

Für uns gibt es nie ein Zurück.

Kehrvers

 

 

 

         Texte        SS marschiert in Feindesland

                          Chant de marche des SS

                          1942 ? Russie ?

 

         Mélodie    SS marschiert in Feidesland

                          Auteur ?

                          Voir site internet sous:

                          SS marschiert in Feindesland

 

 


Le texte

SS MARSCHIERT :  WIKIPEDIA

The lyrics changed as the war went on. Originally they referred to the shores of the river Volga in Russia, later to those of the river Oder on the German-Polish border, where heavy fighting took place in 1945. The lyrics openly declared that the SS would destroy the "Red plague".
As the Waffen SS gradually developed into a multi-ethnic and multi-national force, translated and modified versions were sung by SS men from other countries. Among these were a French version, used by SS Division Charlemagne, a Norwegian version called "På Vikingtog", and an Estonian version used by members of the 5th SS Panzer Division Wiking and later 20th Waffen Grenadier Division of the SS called "Pataljon Narwa Laul" ("The Song of Battalion Narwa"). It was also the marching song for the 19th Waffen Grenadier Division of the SS (2nd Latvian).[1]
After the end of the Second World War, the song also found its way into the French Foreign Legion and is still sung today in a version with slightly different and translated lyrics as "La Legion marche vers le front". A version sung by theBrazilian Air Force is also known.

Les chants ont changé quand la guerre est arrivée. A l’origine, ils se réfèrent aux rives de la Volga en Russie, plus tard à celles de la rivière Oder à la frontière germano-polonaise, où de lourds combats eurent lieu en 1945. Les chants déclarent ouvertement que les SS détruiront la « peste rouge. »

Lorsque les Waffen-SS se développenront graduellement en une force multi-ethnique et multi-nationale, des versions traduites et modifées furent chantées par les soldats SS d’autres pays. Parmi celles-ci il y eut une version française, employée par la « Division SS Charlemagne », une version norvégienne appelée « Pa Vikingtog », et une version estonienne employée par les membres de la 51e Division blindée Wiking, et plus tard par la 20e Division de grenadiers de la SS, appelée « Pataljon Narwa Laul » (Le chant du Bataillon Narwa). C’était aussi le chant de marche de la 19e Division de grenadiers de la SS (2e Letton).

Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, le chant a trouvé sa voie dans la Légion étrangère française, et est encore chanté aujourd’hui dans une version légèrement différente « La Légion marche vers le front. » (voir plus bas) Une version chantée dans l’Aviation brésilienne est également connue.


French version[edit]


Title : "Le Chant du Diable" (The Devil's Song)
SS marchons vers l'ennemi,
Chantant le chant du diable.
Car dans les coeurs, des gars hardis,
Souffle un vent formidable.
Qu'importe que l'on nous acclame,
Ou nous damne le monde entier :
Nous l'entraînerons dans les flammes,
Et nous en rions volontiers !

Là où nous passons que tout tremble,
Et le diable y rit avec nous !
Ha,ha,ha,ha,ha,ha,ha !
Nous luttons pour l'Europe et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.

SS nous marchons au combat
Chantant le chant du diable :
Nos gars sont embusqués là-bas
Pour l'assaut formidable.
Les blindés nous attaquent en grondant,
Mugissante vague d'acier,
Mais notre fureur les attend
Et nous en rions volontiers !

Là où nous passons, les chars brûlent,
Et le diable y rit avec nous !
Ha,ha,ha,ha,ha,ha,ha !
Nous luttons pour l'Europe et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.

SS nous rentrerons en France,
Chantant le chant du diable.
Bourgeois craignez notre colère,
Et nos poings formidables.
Nous couvrirons de nos chants ardents,
Vos cris et vos plaintes angoissées.
Avec nous hurle Satan
Et nous en rions volontiers.

Là où nous passons tout s'écroule,
Et le diable y rit avec nous !
Ha,ha,ha,ha,ha,ha,ha !
Nous luttons pour l'Europe et la liberté,
Notre honneur s'appelle fidélité.

(Cette version ne traduit pas exactement le texte allemand. Divers thèmes y sont ajoutés. Mais la facture de l’ensemble est bonne. Yves Kéler)


Version de la Légion étrangère

I. La Légion marche, vers le front,
En chantant nous suivons
Héritiers de ses traditions
Nous sommes avec elle

Nous sommes les hommes des troupes d’assaut
Soldats de la vieille Légion.
Demain brandissant nos drapeaux,
En vainqueurs nous défilerons.
{Nous n’avons pas seulement des armes,
Mais le diable marche avec nous
Ah, ah, ah, ah, ah, ah ! car nos aînés de la légion,
Se battent là-bas, nous emboîtons le pas. (bis)

II. Pour ce destin de chevalier
Honneur, Fidélité
Nous sommes fiers d’appartenir
Au 2e R.E.P.

Refrain.

III. Fidélité est notre Loi
Luttons pour notre Foi
Notre fierté de chevalier
Notre Honneur de soldat.

Refrain.

(Cette version est évidemment éloignée de l’original, mais elle est pauvre textuellement et prosodiquement. Yves Kéler)

 

Visiteurs en ligne

915537
Aujourd'huiAujourd'hui1438
HierHier1460
Cette semaineCette semaine9896
Ce moisCe mois12497
Tous les joursTous les jours915537