« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

LITT 1933 45 NOUS AVONS PRIS LA PELLE ET LA PIOCHE Jetzt haben wir Schippe und Hacke genommen 1938

 

                                           NOUS AVONS PRIS LA PELLE ET LA PIOCHE
                                      
Jetzt haben wir Schippe und Hacke genommen

 

                                 Mélodie : Jetzt haben wir Schippe und Hacke geschwungen,

 

 

1. Nous avons pris la pelle et la pioche,

    Des semaines, le jour, la nuit,

    Nous avons creusé des monts et des roches

    De falaises nous fîmes des puits

    Nous avons coul é di béton dans le sol

    Et donné son air de bronze au Mur,

    Nous avons changé la frontière du pays,

    Nous les allemands du mur de l’Ouest.

 

2. En été verdit la feuille sur l’arbre,

    Le seigle mûrit et le vin,

    Pa de repos pour des rêves aimables,

    Au clair de lune, nous pelletions enfin.

    Nous n’avions ni sommeil ni repos

    Car nous savions : le travail est sans fin

    Nous achevions les fils barbelés,

    Nous les allemands du Mur de l’Ouest.

 

3. A l’automne le feuillage roussit,

    Au visage frappe la pluie,

    Mais nous restons à notre poste,

    Jusqu’au dernier bunker ;

    Plus tard nous travaillerons pour nous.

    L’appel retentit : « cher Führer , regarde ici

    Le travail des gars du Mur de l’Ouest. »

   

4. Nous n’étions pas à côté comme soldats

    Dans ce temps dur et grand,

    Nous tendions la main au gars de la bêche,

    Nous avons regardé aimants au Führer

    Et pour l’Allemagne fait le bastion,

    Nous les gardiens, hommes en gris

    Nous vivrons ou mourrons au Mur de l’Ouest

   

 

 

Texte original

 

 

 

1.Jetzt haben wir Schippe und Hacke geschwungen,

In langen Wochen, Tag und Nacht

Wir haben die Felsen und Berge bezwungen

Wir haben aus Feldern Hügeln gemacht

Wir haben Beton in die Erde gesenkt

Und der Westwall sein ehernes Antlitz geschenkt

Wir formten neu an der Grenze den Gau

Wir deutschen Männer vom Westwallbau

2. Im Sommer da grünte das Laub an den Bäumen
            

Der Roggen reifte und der Wein

Uns blieb keine Ruhe zu Sommernachtsträumen

Wir schippten noch Nachts beim Mondenlichtschein

Wir haben uns Schlaf nicht noch Ruhe gegönnt

Denn wir wußten die Arbeit ist noch nicht zu End'

Wir schaffen weiter am Stacheldrahtbau

Wir deutschen Männer vom Westwallbau

 

3. Im Herbst nun da fängt schon das Laub an zu rosten
 

Der Regen ins Gesicht uns weht
 

Doch wir aber bleiben trotzdem auf dem Posten

Bis das auch der letzte Bunker hier steht

So bleiben wir hier wie der Führer gebot

Und wir später dann schaffen zuhause fürs Brot

Klingt stolz der Ruf: Lieber Führer hier schau,
Das

Werk der Männer vom Westwallbau


4. Wir standen nicht Abseits als Deutschlands Soldaten
 

In dieser schweren großen Zeit

Wir reichten die Hände den Männern des Spaten

Und waren zu jeder Stunde bereit

Wir haben mit Liebe zum Führer geschaut

Und wir haben für Deutschland die Festung gebaut

Wir wollen sie schützen, wir Männer in Grau

Wir siegen und sterben im Westwallbau

 

 

 

 

         Texte        Jetzt haben wir Schippe und Hacke geschwungen,

                          auteur ?

                          fr. : Yves Kéler 17.12.2016, Bischwiller

. I

         Mélodie    Jetzt haben wir Schippe und Hacke geschwungen,

                          compositeur ?

 

Le texte

La ligne Siegfried d'origine (appelée ligne Hindenburg par les Alliés) est une ligne fortifiée construite par l'Allemagne en 1916 et 1917, pendant la Première Guerre mondiale, raccourcissant le front pour la circonstance. Cependant, en français, le terme de ligne Siegfried se rapporte plus couramment à la ligne de défense similaire de la Seconde Guerre mondiale, construite dans les années 1930 en face de la ligne Maginot. Cette seconde ligne de défense était appelée Westwall par les Allemands.

 

La ligne Siegfried, ou Westwall, était un système de défense s'étendant sur plus de 630 km, avec plus de 18 000 bunkers, des tunnels et des dents de dragon. Elle s'étirait de Clèves à la frontière néerlandaise jusqu'à Weil am Rhein à la frontière suisse, le long de la frontière occidentale de l'ancien Empire allemandAdolf Hitler planifia cette ligne en 1936 sur les travaux de Fritz Todt et la fit construire entre 1938 et 1940. En fait, le Westwall regroupe plusieurs lignes de défense. De simples et légers bunkers au début, les ouvrages devinrent de plus en plus imposants au gré des ordres d'Hitler. Cette construction eut lieu après la remilitarisation de la Rhénanie, qui avait annulé le Traité de Versailles et les accords de Locarno. Après la bataille de France de mai-juin 1940 et l'occupation de la Belgique, du Luxembourg, des Pays-Bas et de la moitié nord de la France, la nécessité du Westwall passa au second plan. Les frontières du Reich n'étaient plus les mêmes. Lors de l'édification du mur de l'Atlantique, de nombreux blindages (portes, créneaux, plaques, etc.) furent démontés pour être installés sur ces nouvelles fortifications (avec le Südwall à partir de 1943). Cependant, après le débarquement en Normandie (juin 1944), Hitler fit dans la hâte appel à la Hitlerjugend pour la remettre en état et construire de nouveaux bunkers. Ceci se produisit durant les mois qui séparèrent le débarquement et l'approche des armées alliées des frontières du Reich (septembre 1944). (Ciation de WIKIPEDIA)

 

 

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/47/Karte_westwall.png

Plan du Weswall de 1938

 

Visiteurs en ligne

132788
Aujourd'huiAujourd'hui61
HierHier230
Cette semaineCette semaine1410
Ce moisCe mois4948
Tous les joursTous les jours1327880
Template by JoomlaShine